Pour les rp, nous sommes en juillet 2016
Nous attendons Evil Queen, Neal Cassidy, son fils Henry Swan, Merlin, Maléfique,
Peter Pan, Anna d'Arendelle, La reine Guenièvre, Le chasseur de Blanche-Neige,
Blanche-Neige même, le prince charmant et encore pleins d'autres personnages

Partagez | 
 

 Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Dim 1 Mai - 0:24

Un rayon de soleil perçait sa paupière. Sa tête, ses muscles, jusqu'au bout de ses doigts. Tout était lourd et douloureux. Elle ferma fort les yeux et se retourna pour échapper au terrible destin du réveil-gueule-de-bois. Elle étala son bras sous l'oreiller et tira le drap jusqu'à son visage en gémissant paresseusement. Sous ses doigts, une matière de soie et de coton tellement douce. Elle avait dû veiller tard, hier soir.

Belle n'arrivait pas à se rendormir. Son esprit tournait en rond avec ces histoires d'expulsion et de librairie en danger. Archibald était dans un triste état, depuis que les avocats d'Empire Entreprise avaient envoyé leur avis d'expulsion. Il avait été inconsolable. D'après leur avocat, ces démarches étaient tout-à-fait légales. Par de sombres traités obscurs pénaux, il semblerait que les entreprises Empire possédaient la part majoritaire des commerces du quartier. Belle n'avait pas tout compris, le code civil parlait un langage hermétique pour elle. Cela faisait un mois qu'elle tentait de trouver la faille et de se battre pour Archibald qui était un brin pessimiste. Mais, après les échecs et les déceptions, Belle avait eut besoin de poser quelques instants la hache de guerre. Sans doute la raison de sa monumentale migraine à l'heure actuelle.

Elle s'étira doucement. Et tilta sur la taille impressionnante de son lit. Non. Ce lit ne lui appartenait pas. Ce n'était d'ailleurs pas le lit de son père non plus. Belle garda les yeux fermés. Elle avait dormi chez une amie ? Il n'était pas rare qu'elle préfère dormir chez quelqu'un d'autre, le temps de consommer son ivresse. Belle détestait que son père la voit dans cet état. Il s’inquiéterait et ça lui ferait mal de lui fournir du soucis. Mais, lorsqu'elle se rendit compte qu'elle ne portait absolument rien sur elle, elle comprit que les choses avaient été bien plus compliquées que ça. Elle n'osa pas ouvrir immédiatement les yeux. Très lentement, elle glissa sa main sous le drap et constata qu'il était vide. Parfait, elle avait un peu de temps pour remonter le fil de la soirée.

Elle se souvenait de l'invitation à un gala de charité... De s'être préparé. Son père lui avait demandé où elle allait. Elle se souvint de son arrivée à la soirée. Mais, elle ne se souvint pas du premier verre qu'elle avait consommé. Un black-out général qui lui valu un long soupire d'angoisse. Elle ouvrit enfin les yeux.

La chambre était immense... Luxueuse. Elle ignorait si elle avait eu le bon goût de coucher avec un riche millionnaire ou si elle avait eu le malheur d'être tombé sur un parfait connard d'héritier. La question n'était pas tellement si importante que ça. Elle se redressa soudain et chercha furieusement du regard, en tournant énergiquement la tête autour d'elle. Puis soupira de soulagement en retombant sur l'oreille - Dieu qu'il était moelleux... En vu du paquet de préservatif sur le côté, elle n'aurait pas trop de d'angoisse, lorsqu'elle ira faire des test VIH. Elle songea que si la capote avait craquée, ce ne serait pas son compagnon mystère qui oserait le lui avouer. En tournant la tête sur le côté, elle aperçut ses vêtements et son sac sur une chaise. Elle s'enroula du grand drap et sortit difficilement du lit. Vérifia que tout était là et qu'elle avait bien eu la présence d'esprit de prendre sa pilule. Elle calcula les jours. C'était clean, il manquait bien celle de la veille.

Les problèmes techniques résolus, Belle devait maintenant s'intéresser aux problèmes sociaux. Avec qui elle avait passé la nuit, comment rentrer chez elle et surtout, oublier qu'elle avait perdu sa dignité dans une partie de jambe en l'air improvisé avec un parfait inconnu. Ca lui semblait être un bon programme. Tandis qu'elle songeait à peine à se rhabiller - tant pis pour la douche, ce sera à la maison, Belle entendit la poignée de porte s'ouvrir. Elle sursauta et se retourna, une grimace coupable sur le visage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Dim 1 Mai - 1:08

La veille avait été plutôt.... intéressante. Dante avait participé à un gala de charité et n'en était pas rentré seul. Il y avait eut cette fille, dans une robe visiblement pas si chère que celles de la plupart des dames présentes. C'était peut-être aussi ça qui l'avait attiré. Qu'est-ce qu'une fille comme ça avait put faire dans une telle soirée ? Contrairement à certaines elle n'avait pas l'air de vouloir se la jouer Cendrillon. En tout cas à minuit elle n'avait pas fuit. Et pas après non plus...

Dante ouvrit les yeux. Un bras lui barrait le torse. Il jeta un rapide coup d'oeil et la vit encore la, nue sous les draps. Comment s'appelait-elle déjà ? Ah oui ! Belle. Il lui bougea le bras, en faisant attention à ne pas la réveiller, puis s'extirpa du lit sans un bruit. Sa salle de bain était rattachée à sa chambre. Il en passa la porte et se prit une rapide douche, un rituel qu'il ne manquait jamais. Ce fut durant ce temps que Belle se réveilla.

La porte s'ouvrit à nouveau entre la salle de bain et la chambre. Dante sortit de la première pièce pour rejoindre la seconde. Il avait déjà enfilé un pantalon lorsqu'il se retrouva face à Belle, réveillée et cette fois-ci sobre. Ce n'était pas une habitude de ramener des filles saoules chez lui, disons que cette fois-la il n'était pas non plus rentré tout à fait sobre. Cela jouant, et le fait qu'il avait un gout plutôt prononcé pour les belles choses et il faut l'avouer, Belle portait plutôt bien son nom, ils avaient passés la nuit ensemble. Dante avait été encore suffisamment en état que pour prendre les précautions nécessaires. Un fils lui suffisait pour le moment et il n'était pas non plus à la recherche de quelque maladie sexuellement transmissible qu'il soit.
Lorsqu'elle se retourna vers lui il était occupé à mettre sa ceinture. Il s'arrêta alors durant un dixième de seconde et la fixa. Il la prenait sur le fait, elle essayait de fuir et il la comprenait. Par chance elle ne semblait pas vouloir s'attacher à lui après cette nuit. Ouf ! Quel soulagement !

- Il... il doit y avoir de quoi manger dans la cuisine si tu en as envie. Tu peux aussi prendre une douche avant de partir si tu veux.

Il ne cherchait pas particulièrement à la retenir ici, il voulait juste se montrer agréable et il avait un minimum de savoir vivre.

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Dim 1 Mai - 1:41

Très bien. Très bien... Belle comprit ce qu'il s'était passé. L'homme était grand, un visage du bon anglais bien fait de sa personne. Ma foi, elle aurait pu tomber sur pire. Bien pire. Elle regrettait amèrement de n'avoir aucun souvenir de cette soirée. Plus que de la nuit passé avec lui. Elle se demanda si l'alcool lui avait fait oublié tous ses principes les plus élémentaires ou si cet illustre inconnu avait réellement su la charmer. Qu'importe, le regard qu'il posa sur elle était loin de la flatter.

Il avait la voix posée. Calme et autoritaire. Sûr de lui. Belle le trouva goujat. Ni bonjour, ni merde. Elle eut terriblement envie de lui répondre avec méchanceté (ça fera 20 dollars, connard) mais elle songea que c'était de bonne guerre. Est-ce qu'une fille qui couche avec un étranger sous l'influence de l'alcool mériterait moins d'égard qu'une autre ? Belle n'en savait rien. Ca lui déplaisait d'avoir été un passe-temps sexuel. Bien plus parce qu'il semblait se souvenir tout à fait de leur nuit et pas elle. Elle ne profitait que de la gueule de bois. Mais, elle était la seule responsable de sa misère et tant pis si elle était mal tombée. Alors, elle ravala sa timidité tant qu'elle le pu et sourit légèrement.

Je veux bien, merc...

Sa voix s'était brisée et la fin de sa phrase s'était évanouie dans sa gorge avant qu'elle ne put la finir. Le regard de cet homme la transperçait d'autant plus qu'il avait volé sa pudeur. C'était sans doute le bon moment pour se jurer de ne plus jamais boire comme elle l'avait fait hier soir. Elle avait l'envie de baisser les yeux mais sa fierté l'en interdisait. Elle reprit de la consistance et souleva ses yeux sur ceux de son interlocuteur.

La salle de bain, c'est par où ?

Belle aurait aimé partir très vite de là. L'ambiance qui régnait dans cette chambre lui donnait le tournis et faisait remonter des aigreur d'angoisse dans son estomac. Mais, par orgueil, Belle refusait de partir sans demander son reste comme une prostituée que l'on peut jeter après utilisation. Elle attrapa ses vêtements, le drap toujours autour d'elle et se tourna vers lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Dim 1 Mai - 2:20

C'était..... gênant, et visiblement autant pour lui que pour elle. Quelle drôle de situation ! Il espérait juste ne pas être tombé sur une croqueuse de diamants mais la logique lui disait que non. Pourquoi aurait-elle été saoul si ça avait été le cas ? N'aurait-il pas été plus simple de le faire boire lui ? Ou alors avait-elle juste prétendu être dans cet état ? Il valait mieux ne pas trop se poser de question, de toute façon le mal était fait. Pourvu qu'elle n'essaye pas non plus de le faire chanter avec des photos, mais il ne lui semblait pas l'avoir vu sortir son téléphone ou quelqu'autre moyen d'immortaliser leurs instants en photo.

- La salle de bain, c'est par où ?

Il lui sourit poliment et ouvrit la porte qui donnait sur la salle de bain en question. Il lui indiqua ensuite un essuie de bain bleu encore plié.

- Tu peux utiliser celui-ci. La cuisine et la salle à manger sont au fond du couloir sur la gauche en sortant de la chambre.

Il referma ensuite la porte de la salle de bain derrière elle pour lui laisser son intimité. Pour sa part il attrapa dans son armoire une chemise bleu clair. Lorsqu'il ouvrit la porte pour sortir de la chambre Oliver, le chat roux rayé, en profita pour s'engoufrer dans la pièce.

- Oli', revient !

Pas le temps, le chat s'était déjà caché sous le lit. Bon, tant pis. Il laissa la porte légèrement entre-ouverte, au cas où le chat déciderait par lui même de sortir, puis il prit la direction du couloir et finalement de la cuisine. Son premier réflexe fut de faire chauffer de l'eau. Un bon thé assez fort, il n'y avait rien de mieux pour commencer la journée ! Il se fit ensuite griller un toast et sortit du chocolat à tartiner qu'il posa sur la table, à côté de la corbeille de fruits.

Du thé, du chocolat, du calme... Que demander de plus ?
Dante checka rapidement ses mails et son agenda sur son téléphone portable. Rien de prévu pour aujourd'hui ! Ouf, c'était donc une journée de congé et il comptait bien en profiter. Le lendemain il allait avoir droit à une réunion qui s'annonçait déjà longue et chiante mais indispensable pour son nouveau projet.

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Dim 1 Mai - 2:58

Les pieds pris dans le draps et ses affaires bien contre elle, Belle patina à petits pas vers la salle de bain, sans regarder son hôte, mais la tête encore droite. Elle l'écouta lui donner ses consignes sans se retourner. En vérité, elle découvrait avec une pointe d'émerveillement et de jalousie que cette salle de bain était bien plus grande que son salon. Elle eut envie de prendre la pièce en photo pour l'envoyer à un ami mais songeant que si elle devait donner d'avantage d'explication, elle se sentirait très mal. Elle s'abstint, posa ses vêtements et s'engouffra dans cabine de douche et referma derrière elle. La grande baignoire lui avait fait de l’œil mais, elle n'était guère chez elle et pensa que si elle ne savait pas comment l'utiliser, elle serait forcée de faire appel à l'Homme-Mystère.

L'eau chaude, les vapeurs et l'odeur de savon glissaient sur sa peau avec un confort divin. Elle soupira d'aise et laissa longtemps couler l'eau sur elle. Puis, elle tenta du mieux possible de dégager toute cette poisse liée a cette nuit et à la soirée avant de sortir de la cabine. Un marteau piqueur frappait toujours contre sa tempe mais, au moins elle se sentait légère. Elle se frotta les cheveux avec énergie pour les laisser ensuite sécher librement. Du reste, elle se prépara tranquillement, se demandant si elle devait lui avouer qu'elle ne se souvenait de rien ou si elle ferait semblant en détournant la conversation. Dans le fil de ses pensées, elle se focalisa sur la timidité de son hôte. Ils avaient beau avoir couchés ensemble, son attitude lui semblait, avec le recul, plutôt timide. Était-ce la première fois qu'il passait une soirée pareille ou était-ce son attitude à elle qui l'avait embarrassé ? Belle préféra penser que cet homme devait être l'un de ces bourreaux des cœurs aux airs de gentleman que l'univers de ses livres lui vendait avec la subtilité d'un Texan. Alors, ce devait être son embarras à elle qui avait dû contaminer son assurance.

Belle continua longtemps à parcourir toutes les possibilités et a découdre chaque détail qu'elle pouvait grappiller ici et là. Son esprit tournait en boucle comme un vélo.

Toute habillée, Belle sortit de la salle de bain, beaucoup plus fraîche qu'à son réveil. Quand elle s'apprêta à sortir, elle entendit un grattement sous son lit. Le "Oli' revient" du grand monsieur prenait son sens. Elle se baissa. L'animal le regarda avec de grands yeux apeurés. En tendant les doigts, il approcha le bout de son nez et vint se frotter à sa mains. Belle resta encore quelques minutes à lui grattouiller derrière l'oreille et à s'attendrir. Elle tenta de le soulever et le chat s'agrippa instinctivement a elle. Avec son gros matou dans les bras qui cherchait de la tête à se faire caresser, elle prit la direction de la cuisine.

Elle posa "Au lit" par-terre et avança doucement sans rien dire. Son regard fixait son hôte, pianotant sur son téléphone. Faisait-il semblant de ne pas la voir pour qu'elle se casse le plus vite possible ou ne l'avait-il pas encore remarquée ? Elle se racla la gorge pour signifier sa présence. Elle avait les épaules tendues et les bras croisés sur son ventre. L'embarras se lisait sur son visage. Elle ne pourrait pas cacher bien longtemps qu'elle n'avait aucune foutue idée de qui il était. Elle approcha, toujours sans un mot et se dirigea sur ce qui lui semblait être une cafetière du futur. Elle tenta de la faire marcher mais n'avait aucune idée de comment la faire fonctionner. Et avec le regard de Mr.Mystère, ses doigts refusaient d'obéir à ses commandes. Fille d'inventeur, mon cul.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Dim 1 Mai - 3:32

Dante tourna la tête lorsqu'il l'entendit enfin. Il mit au même moment son portable en veille, pas par méfiance mais parce qu'il avait terminé de vérifier ce qu'il y avait à vérifier.
Avait-elle déjà perdu la voix ? Elle ne semblait pas trop bavarde, bien moins bavarde que la veille au soir. Dante lui sourit pour tenter de la mettre un peu plus à l'aise.
La voyant galérer avec la cafetière il se leva et passa dernière elle pour le faire à sa place. Elle était définitivement beaucoup plus petite que lui, elle devait faire un peu moins d'1m60 si bien que Dante n'eut pas besoin de la décaler pour lancer l'appareil. La cafetière fit un léger bruit puis laissa couler le café fin près dans une tasse posée en dessous.

- Tu veux du sucre ou du lait dedans ?

Il lui parla tout en ouvrant le frigo pour en sortir le lait justement. Il le posa sur la table et montra le sucrier à Belle. Il se prit quand à lui une pomme dans la corbeille de fruit puis l'indiqua à la demoiselle, le tout accompagné d'un - Fais comme chez toi. pour l'inviter à prendre le petit déjeuner.

- Est-ce que tout va bien ?

Elle semblait assez pâle, plus que la veille au soir. Elle semblait également ne pas trop savoir où se mettre, l'embarras peut-être. Ou alors était-elle malade ? Ah oui ! Elle s'était pris une sacré cuite la veille, ce devait être les conséquences de sa trop forte consommation d'alcool qui faisaient à présent surface. Qu'est-ce qu'il avait à lui proposer ?

- Tu veux quelque chose contre le mal de tête ?

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Dim 1 Mai - 4:08

Lorsque son hôte popa derrière elle, Belle eut un mouvement instinctif de retrait. Sans violence, elle se cogna contre lui et enfonça sa tête entre ses épaules, comme une tortue qui replie la nuque au moindre geste brusque. Elle ne s'attendait pas à ce qui la dépasse d'au moins une tête. Il était gigantesque. Le père de Belle était un petit homme et la jeune femme avait l'habitude vivre dans une communauté de hobbits. Elle connu quelques hommes qui étaient effectivement plutôt grands pour elle. Mais, en cet instant, Belle sentait juste que l'ombre de son hôte la dévorait. C'était impressionnant et plutôt amusant, elle devait bien le reconnaître.

Elle le sentait attentif? Alors qu'il n'y avait pas une heure, il en était presque à la jeter dehors. Elle avait l'impression de se retrouver en infiltration dans la vie d'une autre personne, sans trop savoir comment réagir ou interpréter les réactions. Elle rit un peu.

Non, merci. Sans sucre, sans lait, sans crème. Bien noir.

Belle avait juste un peu tourné la tête vers lui sans se retourner. Elle continuait à lui faire dos, tandis qu'elle fixait la liqueur noire tomber dans sa tasse. Elle acquiesça énergiquement de la tête, sans lui faire face, encore.

Oui, oui. Merci.

Il la tutoyait. Elle en serait bien incapable. Belle se demandait s'il était bien important, pour le moment, de savoir qui il était ou s'il devait savoir qu'elle serait bien incapable de connaître son nom ou la taille de son bras. Elle songeait que cela pourrait peut-être le vexer de découvrir qu'elle ne se souvenait absolument pas de ce qu'il s'était passé. Question d'orgueil masculine.

Elle prit doucement sa tasse à deux mains et se retourna en soufflant légèrement sur son café qui faisait de jolies petites volutes blanches qu'elle observait, comme si son esprit était happé par la vapeur informe. Puis, leva les yeux sur lui. C'est vrai qu'il avait un beau visage. Cette paire d'yeux devait faire des ravages, auprès des femmes. Belle lui désigna sa tasse en riant doucement.

Ca ira ! J'ai tout ce qu'il me faut. Souffla-t-elle, toujours timide.

Elle s'installa sur la table et pu découvrir le décor. Cette maison devait être immense. Ce n'était pas une maison, c'était un palais. La curiosité de savoir quelle famille, à Storybrooke, possédait ce genre de terrain lui taraudait l'esprit. Elle se pencha et attrapa un morceau de pain grillé et le tartina de chocolat. Pendant qu'elle mimait la parfaite petite compagne au matin, Belle réfléchissait à ce qu'elle pouvait bien pouvoir  dire à ce grand dadais. S'il lui semblait que ce n'était sans doute pas nécessaire de parler, Belle se dit que cela ne ferait de mal à personne.

Je n'ai jamais fait ça de ma vie... C'est... Elle rit. La situation lui paraissait soudain d'un pathétique hilarant. C'est assez drôle ! Et très embarrassant.

Elle croqua un morceau de son pain.

Quoiqu'il en soit, merci pour... Tout ça. Dit-elle en désignant le buffet matinal.

Elle aurait pu le remercier pour la nuit mais son amnésie ne le lui permettait pas tant que ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


ღ Invité ღ
Invité





MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Dim 1 Mai - 18:11



Alec avait fait une nouvelle nuit blanche. Résultat, il avait fini par s’endormir tard, à 5 h du matin. Il était descendu un moment pour boire un verre de lait et au même moment, il avait entendu son père rentrer de son gala mais pas tout seul. N’osant pas monter quelques minutes après, le jeune homme avait attendu plus d’une demi-heure avant de retourner dans sa chambre. Il avait un peu joué avec Oliver, le chat roux tigré et Lucky, son dalmatien. Une fois qu’il fut dans son lit, il s’endormit enfin jusqu’aux environs de 10h30. Ce fut Lucky qui vint le réveiller en lui léchant le visage, comme chaque matin, qu’il ait fait une nuit blanche ou non ! Ce qui était bizarre, c’était qu’il arrivait à dormir lorsqu’il passait la nuit avec Mélinda.

- Oui Lucky je me lève !

Le jeune homme eut tout de même du mal à se lever et c’est au bout d’une demi-heure qu’il se décida enfin à se lever. Il resta en pyjama et descendit la tête un peu de le choco, évitant Oliver au passage. Il se dirigea vers la cuisine où se trouvaient son père et sa conquête d’un soir.

- Euh bonjour ! Alec, enchanté !

Il était peut-être encore à moitié endormi mais il n’oublia pas de faire usage des bonnes manières que lui avait enseigné son père. Puis, il se tourna vers son père pendant qu’il se servit un bol de céréale.

- C’était comment le gala hier soir ?

Il n’était pas venu car il avait prévu de passer la soirée avec ses amis, enfin son meilleur ami et sa copine. Les seuls amis qu’il avait et qui n’étaient plus au lycée contrairement à lui. S’il n’avait pas été dans le coma pendant deux ans, il serait en dernière année ici.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Dim 1 Mai - 18:55

Je n'ai jamais fait ça de ma vie... C'est...  C'est assez drôle ! Et très embarrassant.

Dante avait tourné sa tête vers elle pour l'écouter parler. Il esquissa un petit sourire avant de prendre à son tour la parole, également un peu embarassé par la situation.

- Ce n'est pas trop dans mes habitudes non plus.

Belle le remercia pour le petit déjeuner juste avant qu'Alec ne débarque dans la pièce et ne se présente à Belle tout en les gratifiant d'un bonjour, bonjour que Dante lui retourna. Il lui présenta ensuite la demoiselle.

- Voici Belle. Belle voici mon fils Alec.

Alec n'avait que 16 ans de moins que Dante et c'est vrai que ça faisait souvent bizarre de penser qu'ils étaient père et fils. La mère d'Alec était plus âgée que Dante lorsqu'ils s'étaient rencontrés et un petit accident de capote avait fait le reste. Mais quoiqu'il en soit Dante assumait pleinement ses responsabilités vis à vis d'Alec.

- C’était comment le gala hier soir ?

- Comme tous les gala.

Sauf qu'à celui-ci il n'était pas rentré seul cette fois-ci. Autant dire que l'après gala avait été beaucoup plus intéressant et entrainant que le gala en lui même, mais il n'allait surement pas le dire à son fils. Quelle idée !
Il jeta un coup d'oeil à Belle.

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Dim 1 Mai - 21:27

ll s'agissait du moment intéressant de la matinée. Lorsqu'un adolescent descendit les rencontrer, Belle se sentit soudain honteuse. Elle n'avait fait que profiter d'une situation donnée comme l'avait fait son compagnon éphémère. Elle n'avait pas à se sentir coupable. Pourtant, elle savait que lorsque ce genre de chose arrivait, il était presque inévitable pour une femme d'être considérée comme la conquête. Le trophée de chasse. L'objet que l'on gagne au prix d'une bataille. L'homme, lui, était le conquérant, grand et victorieux, dans toute sa grandeur phallique. Belle ne couchait jamais avec des étrangers en soirée car elle ne supportait pas que sa chatte et son corps soient considérés comme des territoires à annexer. Son hôte avait beau paraître le plus gentleman du monde, la jeune femme se doutait qu'entre hommes, ils allaient en parler fièrement. Que ce garçon fusse son colocataire, son petit frère, son neveu ou bien son compagnon. Et cette idée la gênait beaucoup. Quand il vint à sa hauteur, elle se tourna complètement vers lui, le dos droit et l'allure digne.

Bonjour ! Sourit-elle, solaire. Elle lui tendit la main. Tout le plaisir est pour moi !

Elle prit sa tasse et bus une gorgée.

Belle voici mon fils, Alec.

Sa gorgée fut bloquée par un mouvement de respiration brutal. Le café, brûlant, remonta sa trachée et Belle fut soudainement prise d'une violent quinte de toux. Elle pose une main sur sa poitrine, l'autre devant sa main et tenta de vite reprendre sa constance. C'était extrêmement gênant et sa réaction lui fit honte. A tel point qu'elle sentait ses joues lui brûler.

Son fils ?! Mais, quel âge avaient-ils, chacun ? Elle les regarda et tenta un sourire peu convainquant à Alec. Mais... Comment cela pouvait... Ses parents devaient être extrêmement jeunes. Ce devait alors expliquer l'absence de la mère. Elle pensait les parents d'Alec divorcés. Cependant, elle resta sur ses gardes et songea qu'il vaudrait peut-être mieux ne pas en parler pour ne pas dire de bêtise. De toute façon, en réalité, ces histoires ne la concernaient pas. Et pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de s'imaginer quel genre d'enfance avait pu avoir cet adolescent.

Quand il demanda comment s'était passé le gala, elle le haït.

Elle laissa parler le père, d'abord, buvant son café - et se cachant derrière sa tasse et ses cheveux mouillés. Elle tenta de trouver quelque chose à dire. Et après avoir laissé un long silence, finit par répliquer en riant un peu.

Je ne peux pas affirmer que c'était comme tous les gala mais... C'était intéressant ! En général, c'est plutôt à mon employeur de s'y rendre.

Raconter ça lui permettait d'avoir l'air à l'aise. Raconter la soirée en elle-même aurait été bien plus difficile. Inventer et et broder n'était pas pour elle, elle faisait une piètre menteuse. Et Belle craignait que son hôte ne le découvre, face à son fils. La situation devenait, pour elle, de plus en plus humiliante. Elle termina rapidement son petit-déjeuner.

Je... Je pense ne pas trop tarder, si ça ne vous dérange pas. Elle sourit. Je vais appeler un taxi. Vous... Elle s'adressa à son hôte et mâcha son premier mot. Tu. Insista-t-elle envers elle-même. Tu aurais une adresse, pour le taxi, s'il te plait ? Elle sortit son téléphone, le regardant lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


ღ Invité ღ
Invité





MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Dim 1 Mai - 22:49




Le jeune homme s’était présenté à la demoiselle avant de saluer son père. Ce dernier le salua également tandis que Belle salua Alec en lui tendant la main, qu’il serra. Son père se tourna ensuite vers la jeune femme en prenant la parole.

Dante : - Voici Belle. Belle voici mon fils Alec.

Alec savait que ça allait surement surprendre la jeune femme car il n’y avait que seize ans d’écart entre son père et lui. Merci le petit accident de capote mais pour le plus grand bonheur du jeune homme, son père avait assumé ses responsabilités, même si ça ne devait pas être facile avec les moyens modestes qu’ils avaient à l’époque. En parlant de surprise, il remarqua que Belle fut bel et bien étonnée vu sa réaction. Alec avait alors demandé comment avait été le gala et son père avait répondit que ça avait été comme les autres.

- Ouais, donc c’était chiant quoi !

Est-ce que je vous ai dis qu’il s’emmerdait grave quand il devait accompagner son père à un gala ? Ah ben voilà ! Il se mit à manger ses céréales comme si la situation était normale. En même temps, il n’allait pas s’arrêter de vivre parce que pour une fois, son père avait ramené quelqu’un au manoir.

Belle : Je ne peux pas affirmer que c'était comme tous les gala mais... C'était intéressant ! En général, c'est plutôt à mon employeur de s'y rendre.
- Vous travaillez dans quoi ?

Il avait juste posé cette question par curiosité mais en même temps, par politesse de bien vouloir s’intéresser un minimum à cette belle inconnue qui lui semblait être aussi sympathique quoiqu’un peu gênée, voir même timide.

Belle : Je... Je pense ne pas trop tarder, si ça ne vous dérange pas.
- Vous ne nous dérangez pas ! ça change d’ailleurs ! A part mes potes, on a rarement de la visite !
Belle à Dante :
Je vais appeler un taxi. Vous... Tu..Tu aurais une adresse, pour le taxi, s'il te plait ?

Tout à coup, Oliver vint faire une petite apparition en venant sauter sur les genoux d'Alec. Celui-ci le prit dans ses bras pour le caresser, faisant ronronner de plaisir le félin.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Dim 1 Mai - 23:45

La réaction de Belle à cette annonce n'était pas plus étrange que ça.

- Ouais, donc c’était chiant quoi !

Alec était encore trop jeune que pour comprendre l'intérêt des gala de charité. Dante le lui pardonnait, pour le moment. Mais à un moment où l'autre, s'il voulait pouvoir entrer dans Empire Entreprise il lui faudrait bien s'y coller.
Lorsqu'elle aborda le sujet des visites il n'eut pas tort. Effectivement hormis les amis du garçon il n'y avait pas grand monde qui défilait au manoir, hormis lorsque des fêtes y étaient organisées, ce qui restait malgré tout assez rare. Pour ce qui était des réunions d'Empire Entreprise, les bureaux étaient suffisamment grands et dans le pire des cas, l'hotel Pluton disposait de salles de conférences.

- Je vais appeler un taxi. Vous... Tu..Tu aurais une adresse, pour le taxi, s'il te plait ?

Dante ne prenait jamais le taxi. Dans les rares cas où il ne prenait pas l'une de ses voitures il faisait appel à un assistant qui était, dans ces cas la, aussi son chauffeur.

- Je peux te raccompagner si tu veux, ou bien appeler un chauffeur si tu préfère.

Dans le cas où elle n'aurait pas envie de passer plus de temps avec lui. Si ça se trouvait elle voulait partir de la le plus vite possible et ne plus jamais le revoir. Ca risquait d'être compliqué dans une petite ville comme Storybrooke, surtout si elle comptait encore participer à des gala dans le futur.

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Lun 2 Mai - 0:45

Ce n'est pas trop dans mes habitudes non plus.

Cette phrase revint à Belle lorsqu'Alec s'installa au plus grand des calmes entre son père et ce qui était, de toute évidence, un plan cul parfaitement improvisé. Il comptait très sincèrement - et avec une innocence qui aurait sans doute attendrit Belle si la situation n'avait pas été aussi malsaine - lui faire une chalereuse conversation. Belle baissait les yeux lorsque le fils parlait au père. Par politesse et surtout par embarras. Elle lança un discret regard vers son père avant de répondre à sa question, sans cherche à entamer la moindre conversation. Non qu'elle n'aurait pas apprécié mais, il lui semblait bien que dans ce petit cocon familial, elle n'avait absolument pas sa place. Elle lui sourit poliment.

Je suis libraire.

Il était très gênant que le fils réclame sa présence. Belle songeait que pour qu'un adolescent - qui, d'habitude préféraient amplement éviter les confrontations avec les adultes - soit en demande d'une parfaite inconnue, c'était que cette maison devait lui sembler bien vide. Quelque part, la solitude familiale, en dépit du décès de sa mère, Belle ne connaissait pas. Il y avait une telle complicité entre son père et elle que leur maison ne lui avait jamais paru vide, exceptées les premières années de dueil. Belle garda le sourire mais cette seule pensée l'attrista. Si cela pouvait faire plaisir au garçon, elle serait resté bien volontiers. Discuter, dîner avec lui, si cela pouvait lui plaire. Mais, la situation était ce qu'elle était. Belle n'était ni une amie, ni une proche de la famille. Elle lui sourit, sincèrement touchée par cet adolescent.

C'est gentil, merci. Mais... Elle tourna la tête vers son père pour faire de nouveau face à Alec. Il est plus raisonnable que je rentre chez moi.

Elle voulait ajouter qu'elle avait assez abusé de leur hospitalité mais cette phrase sonnait faux dans son esprit.

On se reverra sans doute bientôt, Alec. Finit-elle par dire. Storybrooke est une petite ville.

Elle dit aussi cela à l'encontre de son père. Il était évident qu'elle préférait garder ce qu'il s'était passé cette nuit pour elle. Et dans ce genre de bourgade, les rumeurs allaient très vite. Elle espérait qu'en disant cela, il comprenne qu'elle souhaitait qu'il se taise sur cette soirée. Bien qu'elle craignait que des gens les aient vu, la veille.

Elle se leva doucement et fit face à Dante. Elle jugea que Dante avait été bien trop généreux pour elle. Il avait sans doute mieux à faire que de la raccompagner. Comme s'occuper de son fils ou de ses affaires professionnelles. Belle n'était qu'une inconnue rencontrée sur le fil d'un heureux concour de circonstances. Elle garda son grand sourire poli.

Ca ira, merci. Je pense pouvoir me débrouiller... Si vous y tenez, vous pouvez toujours appeler un taxi pour moi, pendant que je vais chercher mes affaires ?

Belle gardait à l'esprit que peut-être, son hôte ne désirait pas qu'elle connaisse le terme exact de son adresse. Il avait l'air d'être un homme d'importance et peu de personnes devaient vraiment savoir où il habitait. Peut-être. L'idée lui plaisait et la flattait un peu. Elle soutint son regard quelques secondes, comme une insistance à laquelle son partenaire-mystère ne pourrait refuser puis le contourna en posa une main sur son bras. Elle disparut dans le couloir pour aller chercher son sac dans la chambre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


ღ Invité ღ
Invité





MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Jeu 5 Mai - 20:41




Alec était des plus ravis de ne pas y avoir été à ce gala. En même temps, il ne sait pas comment il aurait réagi s’il avait surpris Belle et son père entrain de flirter ce soir-là. C’est vrai qu’en y réfléchissant, il a toujours été un peu gêné quand il voyait son père flirter avec une autre femme que sa mère, bien qu’il n’ait jamais connu cette dernière. La jeune femme répondit à sa question en disant qu’elle était libraire. Ah, ça tombait bien. Il se cherchait un stage pour une semaine dans le programme d’un cours au lycée, histoire que les élèves voient un peu comment étaient certains métiers et contrairement à ce que ses camarades pensaient, il n’avait aucune envie de reprendre la relève de l’entreprise de son père, sauf s’il était vraiment obligé mais Dante pétait la santé comme disait le jeune homme, ils avaient encore le temps.

Alors que les deux adultes discutaient au sujet de taxi, le jeune homme reporta son attention sur son bol de céréale alors qu’Oliver était toujours posé sur ses genoux. La jeune femme reprit la parole en s’adressant à Alec à moins qu’elle s’adressait également à son père.

Belle : On se reverra sans doute bientôt, Alec. Storybrooke est une petite ville.
- Avec plaisir !

Lorsqu’elle eut disparu dans le couloir, Alec finit ses céréales mais il avait une petite envie de taquiner son père mais aucune vanne pourrie ne lui vint à l’esprit. Ayant terminé de déjeuner, il salua son père et retourna dans sa chambre pour prendre sa douche dans sa salle de bain personnelle. Il avait prévu de retrouver Mélinda au club de tir à l’arc dans l’après-midi.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Jeu 5 Mai - 23:55

Dante la laissa alors faire. Belle partie en direction du couloir puis de la chambre pour récupérer les affaires qu'il lui restait. Lorsqu'il se retrouva finalement seul dans la cuisine, c'est à dire peu de temps après le départ de Belle puis d'Alec, il réussit à avoir au bout du fil une compagnie de taxi. Il leur donna son adresse. Le taxi devait arriver dans un peu moins de 10 minutes, le temps d'arriver jusqu'ici.

Dante se leva et après avoir ranger les affaires au lave-vaisselle il nourrit le chien. Où était-il d'ailleurs encore passé ce Kerobero ! Sans doute dans le jardin ou allongé dans la Xième pièce du manoir.


HS : C'est court mais je ne sais plus quoi dire sur ce rp XD

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Ven 6 Mai - 17:25

Où était cette foutue chambre ? C'était quoi, déjà, ses indications ? Tout au fond, au gauche ? Alors, le chemin inverse devait être à l'envers. A moins que ce ne soit le contraire... Ce manoir avait trop de pièces, trop d'espace, trop d'étagères où se prendre le coin du pied, pour meubler le vide. Tout, dans cette maison, lui semblait froid et aseptisée. Immense et désespérément vide. Si Belle, en découvrant son auberge de fortune, avait eut les yeux qui brillaient face au faste, en se perdant parmi les petites pièces, elle songea qu'elle se sentait sensiblement plus à l'aise dans sa petite maison.

Elle poussa une délicate exclamation de joie lorsqu'elle découvrit enfin le chemin retour de la chambre. Son sac était là. Elle le fouilla et vérifia. Clefs, téléphones (son père avait saturé sa boîte de réception. Elle se sentait honteuse), portefeuille... Elle prit le temps de s'asseoir et de songer à la soirée d'hier. Tenter de faire le défilé des images pour en faire surgir d'autres. Elle se souvenait d'un parking... D'un rire. La pluie qui avait commencé à tapoter discrètement sur une vitre. Elle avait odieusement mal à la tête. Elle décida qu'elle y réfléchirait plus tard. Chez elle. Après un bon café.

Elle rejoignit le salon avec moins de difficulté. Le fils n'était plus là. Il avait sans doute mieux à faire que de tenir la chandelle. Le sac devant elle, timide et cependant souriante, elle approcha du comptoir de la cuisine d'où Dante était apparu.

C'est un garçon très charmant, souffla-t-elle d'une voix lointaine.

Elle ne savait pas quoi dire pour rompre le silence qui pesait lourd, dans cette piaule. Elle jugea que poser des questions sur sa vie privée serait gênant. Pour elle, comme pour lui. Et si la question la taraudait, en réalité, de savoir où était sa mère - en général, en cas de divorce, c'était majoritairement la mère qui obtenait la garde - elle s'abstint avec le plus grand des respects.

Je peux vous- Elle se tut et roula les yeux au ciel en soupirant. Elle avait tellement de mal mais, elle s'en rendait compte. C'était le principal. Elle faisait cet effort car la situation lui paraissait bien trop embarrassante pour s'imposer en plus une formule aussi froide et solennelle. Te. Je peux te demander un service ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Sam 7 Mai - 1:32

- C'est un garçon très charmant

Dante se retourna vers elle lorsqu'il entendit à nouveau sa voix. Il lui sourit. En effet Alec était un bon garçon et ce n'était pas uniquement dut à son éducation. Il était profondément gentil, peut-être un peu trop parfois. Un peu rebelle par moment, et visiblement pas prêt de suivre la voie de son père, ce qu'il trouvait plutôt dommage parce qu'il était persuadé qu'avec un peu de travail Alec pourrait faire un bon homme d'affaire, à condition qu'il parvienne à se séparer du côté sentimental par moment, ce qui dans son cas serait une grosse affaire.

- Te. Je peux te demander un service ?

- Oui biensur, je t'écoute.

Elle n'allait pas lui demander de l'argent contre son silence si ? Non, elle ne lui semblait pas être comme ça. Mais après tout il ne la connaissait pas plus que ça.

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Sam 7 Mai - 16:49

Belle hésita quelques secondes. Son service semblait aller de soi. Elle se dit qu'elle passerait sans doute pour une conne en demandant ça. Ou alors, suggérerait-elle qu'il était indélicat. Belle ne le connaissait pas. Pour la jeune femme, cet homme représentait une tenace sensation qu'il en savait bien trop sur elle. Comme ces pirates qui pouvaient vous voir à travers votre webcam sans que jamais vous ne puissiez vous en douter. Le regard de cet homme lui semblait voyeuriste et odieux. Pourtant, ses manières étaient charmantes et son sourire, contagieux.

Concernant ce qu'il s'est passé hier... Elle rassembla ses mots qui fuyaient à peine les avait-elle attrapé. J'aimerai éviter que ça ne s'ébruite... Je ne sais pas si des gens nous ont vu repartir ensemble (Elle pensa qu'il était peut-être opportun de lui avouer qu'elle ne pourrait le dire puisqu'elle ne s'en souvenait pas. Mais, elle abandonna) mais, j'aimerai que ça reste entre nous...

Elle lui sourit. Elle avait le coeur qui battait à lui dire une chose pareille, comme s'il était prévu qu'il aille murmurer à toutes les oreilles que Belle était une pute. Préciser la chose, cependant, la rendit plus légère. Elle préférait qu'il n'y ait pas d’ambiguïté. Elle espérait qu'il en parle également à son fils. Qu'il lui dise de ne pas trop en faire une fierté, auprès de ses amis. Mais, c'était son éducation et cela ne la regardait pas. Elle ne pourrait que se ronger les ongles en attendant de voir comment il allait faire taire cette histoire.

Belle eut une soudaine pensée, un peu étrange, un peu décalée. Lui qui se souvenait de leur nuit, elle se demanda s'il avait apprécié. Ce n'était pas le genre de chose qui tombe comme une évidence dans une conversation. Sauf grande complicité. Mais, le fait même d'y penser l'amusait beaucoup et la faisait rire. Tenter de lui en faire parler était faisable mais la stratégie était dangereuse. Commandant, nous avons une faille dans le système. Elle épaula correctement son sac, arrangea sa veste et pencha la tête sur le côté en souriant.

En tout cas, merci pour la soirée. C'était (bien ? très bien ? génial ? parfait ? orgasmique ?) sympa.

Trouver un adjectif pour qualifier une partie de Monopoly dont elle ne se souvenait pas (elle avait très certainement gagnée. Elle était bien trop forte à ce jeu) était un peu dangereux. Elle espérait que le "sympa" ne viendrait pas vexer sa virilité. Elle fit mine de ne pas attendre de réponse (par pitié, répond) et fit un pas en arrière, comme si elle allait repartir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Dim 8 Mai - 0:26

Elle lui demanda juste de garder le silence sur la soirée qu'ils avaient passé. Ca tombait plutôt bien, Dante n'avait nullement l'intention d'en parler à qui que ce soit ! Cela ne regardait personne en dehors d'eux deux.

- Ca va de soi.

Coucher après une soirée quelque peu arrosée n'était pas quelque chose dont il se ventait, surtout pas vu son statut de directeur d'une des plus grandes entreprises de la ville et ce même lorsque la personne était aussi charmante que Belle.

- En tout cas, merci pour la soirée. C'était ... sympa.

Ce n'était peut-être pas tout à fait le terme qu'il aurait utilisé mais vu les circonstances il ne pouvait pas lui en vouloir.

- Merci à toi, j'ai vraiment passé une bonne soirée.

Et il ne s'agissait pas uniquement de la nuit. Au gala ils avaient un peu parlé (tout de même ! ) mais n'avaient pas vraiment abordé le sujet des métiers ou du problème de la librairie de Belle. Ainsi il ignorait qu'il était sur le point de faire raser le lieu de travail de la demoiselle.

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Mar 10 Mai - 7:49

Super, alors...

Elle sourit timidement. C'était à la fois trop guindé et très courtois. Sa réponse lui sembla si courtoise qu'elle se dit avec un certain pincement au cœur qu'il ne désirait pas à entamer la conversation. Elle se senti honteuse de lui tenir ainsi la jambe. A quoi devait-elle s'attendre ? Il ne relançait pas la discussion. Il voulait qu'elle parte. Tant pis. Elle baissa la tête et arrangea une mèche de cheveux derrière l'oreille. Pas qu'elle souhaitait s'éterniser d'avantage. En réalité, elle avait cru sentir la tension baisser et l'anticyclone passer. Les premières découvertes faites, il y avait eut ce moment bien particulier où elle pensait pouvoir se permettre plus qu'une bise, un thé et adieu. La venue du fils lui faisait espérer qu'elle puisse au moins en savoir d'avantage sur le type qui l'avait sauté sans vergogne, la veille. Étrangement, cette idée lui déplaisait tant qu'elle s'énerva seule, un quart de seconde. La fatigue continuait de lui marteler la tête. Ses idées et sa raison se mélangeaient avec ses émotions enfarinées et encore en ébullition. Ses muscles étaient en pâte à modeler. Elle se sentait affreusement laide et valisée. Elle se retourna en redressa le regard sur son hôte. Désigna un couloir.

Je... Par là ? Elle se tourna vers ledit couloir et précisa, toujours aussi souriante, quoique pâle. Pour la sortie.

Si Belle devait conclure sur ce qu'il s'était passé, elle aurait bien trop de choses à dire. Elle pensa à sa meilleure amie et songea qu'elle se moquerait bien d'elle, lorsqu'elle lui racontera ses déboires. Belle jugea que ne connaissant ni son nom, ni son adresse, elle pouvait bien se permettre de l'avouer à sa confidente.

L'une des premières choses dont elle parlerait, sans doute, serait du comportement de son partenaire, qu'elle ne cessait de trouver paradoxal et contradictoire. Il paraissait parfaitement à l'aise vis-à-vis de la situation mais, se taisait comme si tout cela l'embarrassait. Il se montrait pressant de la voir partir mais, lui proposait de rester prendre le petit-déjeuner. Semblait ne pas vouloir discuter d'avantage mais, restait planté là comme un poireau au lieu de lui désigner la sortie. Belle ne put finalement que le trouver étrange et peu rassurant. Les vapeurs d'alcool qui embrumaient encore son esprit l'empêchaient très certainement de comprendre le jeu de son hôte. Elle en conclut qu'il n'y avait rien à comprendre. Rentre chez toi, ma fille. Tu es fatiguée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Mar 10 Mai - 22:19

Quel était le mot déjà ? Ah oui ! Embarassant. Belle ne semblait pas tout à fait à l'aise, et ce depuis le début. Ce qui fit penser à Dante qu'elle n'avait qu'une envie, oublier tout ça. Soit ! Il ne voulait pas paraître trop lourd ou insistant, d'autant plus que la voir embarassée l'embarassait lui même.

- Je... Par là ? [...] Pour la sortie.

- Oui, je vais t'accompagner.

Dante l'accompagna jusqu'à la porte d'entrée. Le taxi venait tout juste d'arriver. Dante lui avait ouvert les grilles électroniques pour qu'il puisse accéder à l'entrée de la maison, au bout de la grande allée.

Il avait vraiment apprécié sa rencontre avec Belle et tout particulièrement la nuit passée avec elle. Il avait été indéniablement attiré par elle lors du gala et, contrairement à beaucoup de filles après une soirée alcoolisé et le maquillage en moins, il la trouvait toujours aussi belle le matin venu. Il ne serait pas contre le fait de la revoir une autre fois, mais il ne préférait pas le lui demander. Elle ne semblait pas en avoir envie, du moins il le pensait. Il était loin de se douter que leurs destins les amèneront à se recroiser.

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   Jeu 26 Mai - 15:00

Le jardin était grand. Des hectares entiers. Belle se laissa accompagner sagement jusqu'à la sortie mais, s'arrêta pour profiter de la vue qui s'offrait à ses yeux. Le ciel était gris. Elle songea que lors des beaux jours, cet endroit devait avoir un goût de petit Eden. Les grandes clôtures qui délimitaient le royaume des Cieux. Un grand arbre - elle se demanda s'il s'agissait d'un chêne - régnait en majesté, au fond des grands terrains. Cet homme devait être immensément fortuné. Elle ne put s'empêcher de l'envier. Puis, une seconde plus tard, regretta. Qu'avait-elle sincèrement à envier ? Réflexion faite, elle trouvait tout ce faste extrêmement triste.

Elle se tourna vers son hôte. Lui sourit. Elle ignorait s'il s'agissait du moment de lui faire une bise, de l'embrasser ou de lui serrer poliment la main. Elle décida qu'en dépit du charme de son hôte, de son élégance et de ce qu'il s'était passé, Belle ne le connaissait pas assez. Il ne s'agissait pas de politesse mais, de principe. Elle lui serra la main. Son sourire ne la quittait pas.

Je crois que nos chemins se séparent ici. Peut-être même définitivement, pensa-t-elle. J'imagine qu'on se reverra sans doute dans des circonstances similaires.

Elle fronça des sourcils et se rendit compte que ses mots portaient sans doute à confusion. Son esprit se demanda s'il s'agissait d'un lapsus révélateur et sa bonne conscience jugea qu'il était inutile de réfléchir sur le sujet. Il eut envie de rire et se corrigea.

Je parle des soirées de gala. Bien sûr.

Toujours ce regard, Seigneur... Elle ne le supportait plus. Ca la traversait et lui renvoyait l'idée qu'elle devait avoir l'air bien fatiguée. Un sac sur la tête aurait sans doute été très bien.

Elle eut un peu de mal à lâcher sa main. Mais, elle finit par s'enfuir pour rejoindre son taxi. Avant de remonter, elle eut un moment d'hésitation. Voulu voir s'il était encore là mais, n'osa pas se retourner. Elle monta et donna son adresse au chauffeur. La voiture ronronna avant de démarrer en glissant sur le gravier. En passant le portail, Belle eut soudain l'envie de fumer. Elle regarda derrière elle une dernière fois. Il était rentré.

FIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas


ღ Contenu sponsorisé ღ





MessageSujet: Re: Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concours de circonstance - Pv. Dante Hellbones
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Epreuve de Dante
» Le monde à ses défauts, pas moi ! ✟ « Dante's Inferno » {OK}
» [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante]
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Stand up all Night Long! [Dante & Lysandre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Magic of Believing :: Let's play ! :: ❧ Rp terminés ou abandonnés
-