Pour les rp, nous sommes en juillet 2016
Nous attendons Evil Queen, Neal Cassidy, son fils Henry Swan, Merlin, Maléfique,
Peter Pan, Anna d'Arendelle, La reine Guenièvre, Le chasseur de Blanche-Neige,
Blanche-Neige même, le prince charmant et encore pleins d'autres personnages

Partagez | 
 

 You may have noticed I'm not all there myself / Cheshire Cat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


ღ Invité ღ
Invité





MessageSujet: You may have noticed I'm not all there myself / Cheshire Cat   Lun 2 Mai - 19:20


Cheshire Cat


Hello ! Mon nom est Lewis Liddell mais on peut aussi m'appeler le chat du Cheshire, et c'est tout. Je suis née il y a beaucoup trop longtemps au Pays des Merveilles, ce qui fait que je suis pas nette et que je suis très vieille. Je suis pas assez équilibrée pour être dans une relation et pas concernée. En réalité, je suis le chat du Cheshire dans Alice au Pays des Merveilles et à Travers le Miroir. On me dit souvent que je ressemble à Tatiana Maslany. C'est dingue ça !

• Lewis est l'incarnation de la conscience du Pays des Merveilles, c'est peut être pour ça que ce monde va si mal • Elle peut prendre n'importe quelle apparence, mais elle s'est prise d'une certaine affection pour son apparence actuelle • De la même manière qu'elle peut modifier son corps à souhait, elle peut aussi imiter n'importe quelle voix • Alice et elle ont cachés leur coeurs pour que jamais ils ne puissent être manipulés, ils les ont confiés à Absolem qui lui seul en connait la location, mais à fur et à mesure des années il a oublié • Lewis déteste le thé, au Pays des Merveilles il est aussi foudroyant qu'un poison, capable de rendre un buveur fou et en proie aux hallucinations psychotiques • Lewis connait tout les habitants du Pays, sans exceptions, mêmes ces misérables humains • Elle est une des créatures les plus anciennes dans tout les royaumes et possède une magie très puissante • Un aspects de sa magie parmi d'autres lui permet de se téléporter ou elle veut, ainsi que de faire apparaitre et disparaitre n'importe quelle partie de son coeur. Elle est aussi capable de flotter dans les airs, atout très utile pour terroriser les passants égarés • Malgré sa magie elle ne peut pas encore voyager entre les mondes, enfin pas avant qu'elle ne tombe sur le chapelier • Elle est bien au dessus de la situation politique actuelle, elle considère que de toute façon, Wonderland lui appartient, toutes les querelles de Royaume n'ont que très peu d'intérêts pour elle • Lewis est une des rares personnes à avoir gardé sa mémoire arrivée à Storybrooke • Absolem est le seul à connaître la véritable origine de Lewis, mais comme le souvenir était bien trop effrayant, il a choisis d'oublier
- Caractère -

Lewis n’a plus toute sa tête. Et finalement c’est ironique quand on y pense. Elle ne se souvient plus si ce sont les années passées seule qui l’ont conduit à la folie, ou si elle est simplement arrivée ainsi. Peut être que c’est pour cela qu’Absolem refuse de lui rendre ses souvenirs.
Mais je vous arrête tout de suite : si vous pensez que le chat est un petit félin tout rose qui danse sur un arbre et qui parle à l’envers, vous pouvez tout de suite jeter cette image à la poubelle. Le chat, en tant que conscience et maître des lieux, est une créature féroce, manipulatrice, sadique et impitoyable. Oui elle s’amuse à effrayer les passants et aime jouer avec tout ce qu’il peut, mais il se ne prive pas de violence et de fourberie.
Lewis a un sens de supériorité presque non égalé, et de par son statut et sa position au Pays des Merveilles, il n’y a presque rien qu’elle ne se permet pas. Et étonnamment, le contrôle et le chaos sont ses deux choses favorites : en effet c’est toujours plus drôle de semer la terreur si on est sûre de ne pas en subir les conséquences. Et Lewis ne les subit pas, qui irait l’affronter ? Même le terrible Jabberwock préfère incendier des villages entiers plutôt que de lui tenir tête, oh s’il savait comment elle allait le duper.
Elle n’a de place dans son cœur noirci que pour son petit frère, Alice. La aussi oubliez tout ce que vous pensez savoir sur cette figure emblématique et si mystérieuse de votre enfance. Le reste lui importe peu, tant qu’Alice est en sécurité. Tout deux partagent le même goût du risque, un esprit joueur presque enfantin et un caractère sans pitié.
Et Lewis aime jouer, elle dupe et trompe et trahit à tour de bras. Elle s’amuse à traverser le pays à la recherche de nouvelles victimes, toutes aussi naïves qu’elles sont. Si Lewis propose ses services, courrez dans la direction opposée, car elle voudra toujours quelque chose en retour, et la volonté d’un immortel est parfois dure à respecter. Et bien trop souvent elle vous trahira de toute façon.
Toujours une idée derrière la tête ou un plan en marche, elle est froide et calculatrice, tout ses pas sont réfléchis. Ne croyez pas pouvoir la prendre au dépourvu, car elle vous aura. Mais je vous le concède, jouer au tacticien quand on est capable de sentir l'avenir, ce n'est pas tout à fait fair play.
En tant que fragment du Pays des Merveilles, son attitude influence indirectement le cours des évènements ou l’équilibre même de tout le royaume. Bien sûr elle ne peut pas contrôler ce monde, elle même ne comprend pas l’étendu de l’emprise qu’elle a sur ce pays. Ce que le Pays ressent, elle le sent aussi. Et nul ne sait ce qui arriverait si elle était amenée à être éloignée pendant trop longtemps de son domaine.
Si elle connaît tout le monde, c’est que tout le monde la connaît. Certes certains ne connaissent que son nom, ou les histoires que l’on raconte à son sujet, mais une chose est sûre : tout le monde sait qu’elle est dangereuse, et complètement dérangée.


- Physique -

Lewis n'a pas toujours eu l'apparence qu'elle revêt aujourd'hui. Il y a bien longtemps, elle n'avait que sa forme féline, monstrueuse et terrifiante. Elle se fondait dans les décors farfelus et observait le pays tout entier au plus haut point perché. Mais Lewis a le pouvoir de changer, de se transformer, et un jour elle observa une passante aux boucles blondes épaisses et à la figure fine, et se décida de lui voler son apparence. Celle ci ne fut pas la seule qu’elle vola bien sûr, mais elle portait une affinité toute particulière à ce corps de jeune fille, adulte mais pas tout à fait, humain en tout point. De grands yeux marrons et une peau pâle et douce, une enveloppe de chair dessinée parfaitement pour berner même les regards les plus affutés.
Elle aurait pu vivre nue le reste de sa vie, mais le froid et la pluie attaquant sa peau beige beaucoup plus rapidement que prévu, elle se concocta des vêtements à partir d’éléments empruntés de la végétation, de haillons arrachés aux cadavres de victimes quotidiennes du Pays, et de magie.
En observant les humains, Lewis appris à se comporter comme eux, à marcher et parler de leur façon et à se fondre dans la foule. Rapidement ses tours devinrent plus intéressant, et effrayer les malheureux passants en devenait encore plus attrayants. Quand Alice arrive, Lewis se trouva à être de plus en plus souvent dans cette apparence. Elle l’aimait beaucoup finalement, malgré son dégoût de la race humaine, car ils partageaient tout deux une chevelure blonde bouclées et des visage doux ô combien trompeurs.
Mais parfois encore, Lewis mélange ses apparences charnelles et se retrouve à agir tel un félin quand elle porte son corps de jeune femme, il est facile de rapidement voir qu’elle n’est pas ordinaire. Ajoutant le fait qu’elle aime user de ses dons aussi bien sous son apparence originelle du Chat du Cheshire que celle de l’humaine.
Nul ne saurait dire quel âge Lewis a, elle même n’en a aucune idée, mais ce qui est sûre c’est qu’elle est plus vieille que tous ici, sauf peut être Absolem. Et elle ne montra jamais aucun signe de vieillissement, quelle que soit l’apparence qu’elle revêt.



❧  Questionnaire ❧

Que pensez-vous de Mme le Maire : Qui?
Storybrooke semble être une petite ville assez chaleureuse. Aimez-vous la ville et qu'en pensez-vous ? : La ville, je la vois par une petite fenêtre alors je m'en tamponne un peu voyez vous.
Comptez-vous y rester ? Dès que je trouve le moyen de retourner à Wonderland je pars aussitôt, j'ai été arrachée à mon monde et je ne compte pas l'abandonner une minute de plus.
On raconte que la ville est apparue grâce à une malédiction. Y croyez-vous ? : Evidemment, je l'ai vue cette malédiction, enfin on dirait bien que je suis la seule à m'en souvenir. Que des incapables.
Croyez-vous en la magie ? : Approche toi un peu plus si tu veux savoir.
Si vous étiez un personnage de conte ou de légende, qui serez-vous ? : Dans ce monde j'en suis déjà hein, je m'en souviens. Mais le Pays des Merveilles n'est pas un conte, je le sais, je ne suis pas folle quand même.


Je m'appelle Alicia, et ça fait un bout de temps que je RP! J'aimais beaucoup la série OUAT jusqu'à récemment ou j'ai abandonné parce que ça ne me plaisait plus du tout. code validé par Arthur

code by sybline


Dernière édition par Lewis Liddell le Mer 4 Mai - 23:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


ღ Invité ღ
Invité





MessageSujet: Re: You may have noticed I'm not all there myself / Cheshire Cat   Lun 2 Mai - 19:20


I knew who I was this morning but I’ve changed a few times since then






 Au début, il n’y avait rien à proprement parler. Le Pays des Merveilles n’était qu’un vaste désert ponctué par le son constant des orages et tempêtes. Puis vint la végétation, aussi folle et traîtresse que les futurs habitants qui viendraient un jour combler ce monde. A fur et à mesure que les années défilèrent, sa population grandit. On ne sait pas vraiment qui était le premier venu ni d’où il venait mais aussi rapidement que sa flore, le Pays se vit habité par différentes créatures les plus terrifiantes les unes que les autres. Oh non elles n’étaient pas toutes violentes et meurtrières, la plupart se considéraient même pacifiques. Ils étaient tous doués du même non-sens et d’une folie singulière à ses étranges spécimens. Et chaque nouvel arrivant apportait avec lui un nouveau brin de chaos. Ainsi, le Pays grandit au gré de ses habitants, qu’ils soient humains ou non. Certains disent qu’Absolem, la chenille savante, a été témoin de la naissance de ce monde de cauchemar, et que tellement hanté par ces souvenirs, il avait décidé de tout oublier.

 On raconte aussi que le Chat du Cheshire arriva aux aurores du Pays, suivant la chenille dans ses pas. Incarnation singulière, il est né de la volonté du Pays lui même, et à travers ce réceptacle la conscience de ce monde pouvait s’exprimer. Son influence sur le Pays en lui même est d’autant plus mystérieuse que sa création, et le Chat lui même ne se souvient de sa naissance. Aucune créature foulant le sol du Royaume des Merveilles n’a gardé les souvenirs de son arrivée, seul Absolem, protecteur des souvenirs, à la connaissance infinie, mais la tâche est si lourde qu’il se noie dans le tabac pour ne pas porter le fardeau trop longtemps. Il est d’ailleurs la seule créature envers lequel le Chat porte une confiance totale.

 Ce dernier voyait tout ce qui se passait au Pays des Merveilles, et connaissait tout ses habitants. Plus malin que n'importe quelle créature, et d'une nature beaucoup plus joueuse, le chat prenait un plaisir fou à jouer des tours et tromper tout ceux qui croisaient son chemin. Il pouvait aussi faire preuve d’une extrême violence, non atypique ici mais plus redoutable que les plus puissante créature.

 Au départ, le Chat n’avait pas de nom, il vola le sien à un passant humain qui s’était égaré un peu trop loin de chez lui. Un écrivain qu’il avait dit, avant que Lewis ne lui arrache la tête. Ensuite il vola l’apparence d’une jeune fille qui s’était aventurée dans son domaine, à ses risques et périls. Il s’amusait à voler les apparences des humains, qu’il trouvait tout de même répugnants, mais il montra un traitement de faveur au physique particulier de cette humaine, ainsi il porta son apparence le plus souvent.


 Quand Alice vint, le Pays tout entier changea. Si Lewis en est la conscience, Alice représente le cœur du Royaume, caché pendant longtemps sous la perversion et la terreur de ce monde, mais tout aussi tinté de ténèbres. Le Chat avait attendu seul pendant des années, tandis que le monde se formait. Il avait passé des centaines, voire peut être des milliers d’années à errer, avec pour seule compagnie la végétation, en attendant que des créatures viennent une à une peupler le Pays. Quand Lewis prit Alice dans ses bras pour la première fois, elle su immédiatement que le jeune garçon était son jeune frère, peut être crée par le Pays pour apaiser l’ennui du Chat.

 Alice voyez vous, est loin des représentations que l’on a pu vous montrer dans votre monde. A l’apparence enfantine et au rire léger, il est tout aussi malin et manipulateur que le Chat, et dotée d’une curiosité non égalée. Encore beaucoup tombent dans son piège dès qu’ils croisent son regard doux. Le cœur noirci, il s’amuse à instiller le chaos où il peut, et à user de la magie pour tromper de pauvres passants qui croiseraient son chemin.

 Leur victime favorite, un passeur de monde et contrebandier que Lewis surnomma « Le Chapelier Fou », offrait le divertissement le plus intéressant pour les deux créatures. Dépourvu de magie et de courage, ils se donnaient à cœur joie de ruiner le quotidien et les transactions de l’homme. Nombre de fois il essaya de se débarrasser des deux, en vain, Lewis ne pouvant pas mourir et Alice étant protégé par sa magie. Une seule fois il se rapprocha de sa quête : à coup de persuasion, il réussit à envoyer Alice dans une dimension lointaine grâce à son chapeau, et Lewis déchira le ciel de par ses rugissements. Mais à la déception du chapelier, le jeune garçon réapparu quelques jours plus tard, dépourvu de ses souvenirs, racontant qu’il avait emprunté un trou dans le sol en suivant un lapin blanc en costume.


 Il fallu plusieurs jours à Lewis pour redonner sa mémoire à Alice, et elle était furieuse contre l’homme qui en était la cause, se jurant de le tuer dès qu’elle le reverrait. C’est sous l’influence d’Alice qu’elle ne lui arracha pas la tête à la première occasion, son jeune frère lui assurant qu’il serait beaucoup plus amusant vivant que mort.

 Pendant ce temps, les Royaumes du Pays se déchirait sous une guerre qui menaçait de détruire l’équilibre relativement stable de ce monde, et entrainée par la Reine de Cœur fraîchement couronnée. Bien sûr Lewis méprisait ces soi-disant souverains, le Pays des Merveilles n’avait besoin de personne pour le gouverner, et jamais elle ne pourrait se plier à leurs volontés. Mais détestant la Reine de Cœur plus que tout, elle forma une alliance avec le Roi de Pique, un jeune héritier au cœur aussi noir que le Chat et aux desseins sombres.  

 Lewis s’attira les foudres de la Reine de Cœur, qui ne supportait pas qu’on l’espionne et que l’on se mette en travers de ses plans. Pour la punir, elle décida d’envoyer Alice loin, dans une autre dimension, sachant que les pouvoirs du Chat ne lui permettait pas de voyager entre les mondes. Elle banni donc le garçon avec succès, sans pour autant savoir comment elle avait réussi, ou même ce qui l’attendait.

 Quand la nouvelle arriva aux oreilles de Lewis, elle fondit dans le château aussi rapidement que la foudre, et massacra tous ceux qui se trouvaient dans son chemin. Laissant une traînée de victimes derrière elle, elle se mit à la recherche de la Reine, mais celle ci était introuvable. A la place, elle tomba sur une cellule qui était devenu l’antre du Chapelier Fou, qui portait maintenant bien son nom. En effet, il avait été capturé par la Reine elle même et se devait de recréer un chapeau magique pouvant traverser les dimensions.


 Lewis vit la une opportunité et lui proposa son aide : s’ils pouvaient mettre leurs querelles de côté, Lewis fabriquerait le chapeau pour lui et elle l’aiderait à s’échapper, et il lui donnerait l’objet pour qu’elle puisse retrouver Alice. L’homme n’était pas dupe et à force de persuasion, et de visites ou elle se faisait de plus en plus insupportable, il craqua. Mais à la minute ou elle acheva son œuvre, elle s’enfuit avec le chapeau en laissant le voyageur dans sa prison.

 Avant d’utiliser le chapeau sur elle, il lui fallait vérifier qu’il marchait bien. Elle se mit à la recherche de créatures qu’elle savait assez naïves pour devenir ses cobayes. Son choix se tourna alors vers les frères Jabberwock et Bandersnatch, deux créatures aussi sanguinaires qu’idiotes, qui tomberaient forcément de son piège ; le chat du Cheshire leur paya alors une visite.

 Sachant les frères naïfs et crédules, il vint leur porter une prophétie de la plus haute importance, qui annonçait la venue d'un jeune garçon qui réussirait enfin à terrasser le Jabberwock. Bien sûr, ce dernier était imaginaire car le farceur avait inventé la prophétie dans le but de manipuler le dragon. Il les assura alors qu'il pourrait les aider car il avait en sa possession un objet magique : un chapeau enchanté capable de voyager dans les dimensions.

 Les deux créatures étaient hésitantes, mais ils ne pouvaient laisser quiconque les défaire. L’animal leur ordonna d’emprunter le portail via le chapeau, les assurant qu’il les mènerait directement à l’antre du jeune garçon. Il assura même qu’il les joindrait sous peu dans cet autre monde pour les laisser revenir au Pays des Merveilles. Sans plus aucune hésitation, les deux sautèrent directement dans le portail, et le chat ria si fort que les arbres autour tremblèrent.

 Quand elle fut assurée que le chapeau avait fonctionné, elle retourna au palais de la Reine de Cœur, et remplit sa promesse envers le Chapelier. Convaincu que le félin ne savait pas se servir de l’objet magique, il l’emmena comme promis là son jeune frère avait été envoyé. Les deux créatures furent alors réunies à nouveau, et les quelques minutes de trêve que le Chat et le Chapelier avaient pu partagées furent interrompues quand Lewis arracha le chapeau des mains de l’homme, un sourire si large qui lui fendait presque le visage, et disparu avec Alice, laissant le Chapelier livré à lui même, sans moyen de retour.

 La minute où ils empruntèrent le portail, ils se rendirent compte qu’ils n’étaient pas retournés au Pays des Merveilles. Ils étaient atterris au beau milieu d’une forêt qui était beaucoup plus silencieuse qu’une forêt ne devrait l’être. Aucun arbre ne murmurait, les nuages ne chantaient pas et ils ne croisèrent aucune chimère sur leur chemin. Ils étaient arrivés dans un monde complètement inconnu, et autour d’eux ne se dressaient que de la végétation, pas une seule maison en vue. Ils arpentèrent la forêt à la recherche d’indices pour les éclairer quant à ce monde inconnu. Ici, le soleil semblait se lever à la même heure tous les jours, les nuits étaient si courtes, et la lune gardait la même place à chaque fois que le soleil se couchait. Les étoiles ici ne dansaient pas, et tout deux se sentirent vite perdus.  


 Leur quête n’offrant aucun résultat, ils décidèrent de se poser au creux d’un arbre et de se reposer. Habituellement ils n’avaient pas besoin de perdre leur temps à reprendre des forces, mais ce monde semblait drainer leur énergie et vitalité. Alors que le soleil commençait sa lente descente, un orage gronda fort dans le ciel et pendant un instant Alice cru qu’ils avaient retrouvé leur Pays. Mais aucun éclair ne se dessinait dans le ciel. Soudain, une fumée épaisse d’une couleur violette envahit tout l’espace, et même sous sa forme animale, Lewis ne pouvait espérer la semer. Elle sembla tout engloutir, et bientôt ils ne pouvaient même plus voir le ciel. Le Chat poussa un cri, et en quelques secondes, ils se retrouvèrent happé par le nuage.


 La première chose que Lewis remarqua quand elle se réveilla, fut une sensation de vide violente qu'elle ressentit, comme si on lui avait arraché une partie d'elle même. L'air autour d'elle était lourd, l'odeur ambiante de putréfaction et le manque de lumière l'oppressèrent si fort qu'elle se retrouvait presque incapable de respirer. Et rapidement elle comprit pourquoi elle se sentait si faible, si impuissante: elle ne pouvait plus sentir sa magie. Quand le choc passa et qu'elle s'assit sur ce qui semblait un sol de pierre froide, elle remarqua qu'elle se trouvait dans une prison. Non, pas une prison, une sorte de chambre. Une drôle de chambre avec des barreaux aux fenêtres, pas de poignée à la porte et un lit dur comme la pierre.

 Mais la question la plus importante lui trotta dans la tête, où était Alice? Et que c'était-il passé après que la fumée violette les ai aspirés? Elle accourut vers la petite fenêtre à barreaux sur la porte et hurla, ordonnant qu'on la fasse sortir immédiatement, jurant qu'elle arracherait les têtes de tout ce qui l'avaient enfermées. Rapidement deux hommes qu'elle n'avait jamais vus débarquèrent dans sa cellule et l'agrippèrent si fort qu'elle ressentit pour la première fois depuis longtemps la douleur. L'un deux lui perça le coup avec ce qui semblait une aiguille enchantée, et soudain elle trouva le sommeil.

 Elle se réveilla à nouveau, cette fois il faisait nuit semblait-il. Autour d'elle personne ne semblait connaître Alice, ou même se souvenir du Pays des Merveilles. Si elle n'avait plus accès à ses pouvoirs, elle pouvait toujours entendre les hommes et femmes habillés en blanc la traiter de folle, ou se moquer d'elle. Ou était-elle tombée? Pourquoi personne ne voulait se souvenir? Les jours passèrent et Lewis moisissait dans sa cellule, perdue, enragée et terrifiée à l'idée qu'Alice puisse être aussi perdu dans ce monde, voire pire.

 Mais à fur et à mesure que le temps s'écoula, Lewis remarqua une chose: chaque jour semblait se dérouler exactement de la même manière. Un jeune homme brun arrivait tout le temps en retard en s'exclamant que sa voiture était tombée en panne. Qu'est ce qu'une voiture d'ailleurs? Une femme à la coiffe blanche complètement ridicule jetait un oeil dans la cellule de Lewis toujours au même moment, et quand venait l'heure du dîner, le prisonnier d'en face frappait toujours contre le mur. Cette routine se répéta, incessante, pendant des jours, qui se transformèrent en mois, qui se transformèrent en années. Et durant tout ce temps personne ne vient à son secours, personne n'accepta de l'écouter, et surtout, personne ne se souvint d'elle.

 Cependant, un jour à peu près comme les autres, où Lewis contemplait pour la énième fois le plafond de sa cellule, le son d'une horloge retentit dans la ville entière, et le bruit fut assez important pour que tout le monde s'arrête pendant quelques secondes avant de reprendre leurs petites affaires. Ce jour la, personne n'était en retard, l'infirmière ne regarda pas dans sa cellule et le patient en face se contenta de grogner au dîner. Quelque chose avait définitivement changé, et Lewis pouvait le sentir, elle sentait même au plus profond d'elle une once de magie s'éveiller, encore trop faible pour être utile mais bien la, attendant patiemment son tour.



code by sybline


Dernière édition par Lewis Liddell le Ven 6 Mai - 20:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You may have noticed I'm not all there myself / Cheshire Cat   Lun 2 Mai - 20:06

Oh god, le Chat de Cheshire... ♥ En meuf. Avec cette actrice. Je dis juste oui D8 ! Je sens le personnage bien angoissant, de loin. Du peu que j'ai lu, je l'aime déjà !

Quoiqu'il en soit, bienvenue sur le forum et bon courage pour la suite ! J'espère avoir l'honneur d'une danse avec notre ami félin, à l'occasion !

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You may have noticed I'm not all there myself / Cheshire Cat   Lun 2 Mai - 20:27

Raaaa je suis du même avis que Belle^^ J'ai l'impression que ce personnage va être super intéressant, au dela du fait que c'est le chat de cheshire Very Happy

Parcontre je t'invite à lire les fiches de Nicholas Spades (mon DC qui est le Roi de Pique) et de Jefferson (mais comme vous vous connaissez je suppose que tu connais déjà ses détails), histoire d'être sur que ça colle à ce qui a déjà été dit.

Bref, bienvenue et au plaisir de te croiser dans le RP !!!

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Chloe Swan
FONDATRICE

ღ Colombes envoyées : 383
Date d'inscription : 10/12/2015



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You may have noticed I'm not all there myself / Cheshire Cat   Lun 2 Mai - 21:31

Bienvenue à toi ^^ comme l'ont dit mes camarades, ton perso a l'air très intéressant ^^



- Bienvenu/e -



Bienvenu à toi cher nouveau membre ^^ Si tu as des questions, n'hésite pas à mpotter le staff il se fera un plaisir de te répondre ^^

Et n'oublie pas de poster de nous signaler ici lorsque ta fiche sera terminée ^^

Codage de © Sybline


_________________

My family
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE

ღ Colombes envoyées : 44
Date d'inscription : 01/05/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You may have noticed I'm not all there myself / Cheshire Cat   Lun 2 Mai - 21:40

Mon chaton galeux, quel plaisir de te retrouver par minou (lolant, je sais) ♥
Je ne te souhaite pas la bienvenue du coup, ni de bon courage pour ta fiche, je sais que tu n'en manques pas et que tu n'en a pas besoin. Aller, à la revoyure.

_________________

Revenir en haut Aller en bas


ღ Invité ღ
Invité





MessageSujet: Re: You may have noticed I'm not all there myself / Cheshire Cat   Lun 2 Mai - 22:02

Merci à tous, j'espère ne pas vous décevoir, et n'ayez crainte, tout le monde aura le droit de jouer entre mes griffes I love you

Oh mon chapelier toqué préféré, comme j'ai hâte de te revoir et de jouer au chat et à la souris à nouveau! Mais souviens toi, le chat gagne toujours.
Revenir en haut Aller en bas


ღ Invité ღ
Invité





MessageSujet: Re: You may have noticed I'm not all there myself / Cheshire Cat   Mar 3 Mai - 10:20

Bienvenue parmi nous Lewis!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE

ღ Colombes envoyées : 47
Date d'inscription : 29/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You may have noticed I'm not all there myself / Cheshire Cat   Jeu 5 Mai - 13:59

Bienvenue parmi nous !
Très bon choix d'actrice *-*
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FONDATEUR

ღ Colombes envoyées : 117
Date d'inscription : 21/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: You may have noticed I'm not all there myself / Cheshire Cat   Ven 6 Mai - 23:24

- Congratulation !!!!!!!!!!-



J'ai bien aimé ton histoire ^^ ça risque d'être fight quand ton perso va savoir que c'est maléfique qui a jeté le sort XD

Félicitation à toi ! Te voilà désormais validé(e) et à présent prêt(e) pour de nouvelles aventures ! N'oublie pas de recenser ton avatar ici ou ton personnage (contes & légendes) ici, aller réclamer tes points ici, demander un lieu ici, voir pour un job ou des études ici et je te souhaite un très bon jeu ! ^^ On se reverra peut-être pour un petit lien ou un rp ! Wink


Codage de ©️ Sybline


_________________
Revenir en haut Aller en bas


ღ Contenu sponsorisé ღ





MessageSujet: Re: You may have noticed I'm not all there myself / Cheshire Cat   

Revenir en haut Aller en bas
 
You may have noticed I'm not all there myself / Cheshire Cat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apprentissages Nocturnes
» Skins
» Just follow the Cheshire cat... {Close 3/3 }
» Le Chat - Autre
» [Finie] Envoi vers les participants en cours.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Magic of Believing :: Welcome to my world :: Au bureau d'admission :: ❧ Fiche validée
-