Pour les rp, nous sommes en juillet 2016
Nous attendons Evil Queen, Neal Cassidy, son fils Henry Swan, Merlin, Maléfique,
Peter Pan, Anna d'Arendelle, La reine Guenièvre, Le chasseur de Blanche-Neige,
Blanche-Neige même, le prince charmant et encore pleins d'autres personnages

Partagez | 
 

 Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Lun 2 Mai - 21:58

Cheveux en chignon. Tailleur noir, maquillée sobrement. Belle s'était préparée toute la matinée. Elle répéta longtemps devant son miroir. Songea à toutes les situations possibles. Les réponses imaginables. Ces moments où on tenterait de lui faire perdre son calme mais qu'elle garderait dignité et sang-froid. Il lui semblait qu'elle jouait sa vie.

Belle avait téléphoné aux avocats. Ils l'ont envoyé chier. Elle avait appelé les conseillers commerciaux. Ils étaient occupés. Elle avait eu la réceptionniste qui lui avait demandé d'arrêter d'occuper leur ligne. Après plus d'un mois, elle finit par découvrir le nom du dirigeant des entreprises Empire. Dante Hellbones. Un nom qui ne lui inspirait rien de bien optimiste. Quelque part entre le sinistre et le macabre. Les parents de ce monsieur devaient être particulièrement gais, plaisanta-t-elle avec elle-même pour faire sauter ses angoisses et prendre du recul. Qu'avait-elle à y perdre ? Finalement, seul son orgueil était en jeu. Il fallait qu'elle tente sa chance. Belle n'avait pas encore dit son dernier mot.

Elle avat gravit les marches des bureaux. A son seuil, de grandes lettres capitales grises annonçait déjà la couleur. Le hall était blanc, froid et glacial comme l'Enfer. Vide. Tout était carré et strict. Dans l'immobilier, paraître sérieux et professionnel semblait signifier morosité et douche froide. Une femme apostropha Belle d'une voix de mépris qui insulta la jeune libraire comme si elle venait d'injurier ses ancêtres, paix sur leur âme. Elle garda un chaleureux sourire qui jurait sèchement avec la rigueur de l'endroit.

- Je peux vous aider ?
- Mh, oui... J'aimerai rencontrer Mr Hellbones, s'il vous plait.
- Vous aviez rendez-vous ?
- Non...

Belle, dans toute sa bonne volonté, resta interdite par le regard de la réceptionniste qu'elle leva sur elle. Elle la toisa une seconde. Puis retourna à ses papiers, sans autre forme de procès.

- Vous devez appeler et prendre rendez-vous un mois à l'avance, pour un entretien avec Mr Hellbones. Je suis navrée. Monologua-t-elle d'un ton sinistre.

Belle insista mais quand la réceptionniste posa son stylo et la menaça d'appeler la sécurité...

- Vous êtes la jeune dame qui harcele nos services téléphoniques, depuis deux semaines, c'est ça ? Ecoutez-moi bien ; il va falloir vous faire à l'idée, mademoiselle, que vous n'obtiendrez rien de cette manière. Si vous continuez, nous serons dans l'obligation d'appeler la police. Et je crois que vous avez déjà assez de problèmes comme ça pour vous en rajouter.

... Belle comprit qu'il ne valait mieux pas rester dans leur champs de vision.

Mais, pour qui se prenait-elle ? C'était qui, cette mégère ? Belle sortit du bâtiment en fureur. Ce n'était pas possible d'être aussi antipathique ! Belle détestait les administratifs... Elle les haïssait si fort qu'elle leur accordait toujours ses plus vilaines pensées. Elle ne comptait pas se laisser marcher sur la boue comme ça. Ou traîner par les pieds. Qu'importe ! Elle le rencontrerait, ce Hellbones. Elle se le jurait, de manière mélodramatique, dans son esprit. La question était "comment" ? Elle se retourna et observa de loin la réceptionniste sur son ordinateur, concentré à trouver la solution de son petit plan.

Belle était, quelque part, chanceuse dans son malheur. Si elle tenta d'espérer vivement que la dame puisse partir quelques secondes, la libraire n'y croyait pas une seconde. Son espoir n'avait été nourrit que par la fiction qui vendait ce genre de situation avec beaucoup de beauté. A l'heure actuelle, Belle se sentait juste misérable. Pourtant... Lorsqu'elle vit trois hommes en costume entrer dans le hall et envoyer la réceptionniste chercher en arrière-salle, Belle vit un signe de sa bonne étoile. Elle alla se glisser dans les locaux, surveillant discrètement de ne pas être vu par quiconque, si ce n'était les caméras de surveillance. Elle le savait, quelque part, elle regretterait sa témérité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Lun 2 Mai - 23:16

Dante étant dans son bureau depuis la matinée. Il portait un costard gris-bleu, presque noir sur une chemise blanche, la tenue idéal lorsque l'on travaille à la tête d'une entreprise comme Empire.
Il avait eut vent d'une demoiselle qui s'acharnait visiblement à appeler l'entreprise. Cette information il ne l'eut que bien après. La receptionniste avait clairement remballée la demoiselle, sachant qu'il ne valait mieux pas déranger Dante pour si peu. Le dérangeait équivalait à s'attirer ses foudres parfois et mieux valait ne pas tenter le diable...

Après une matinée à passer des coups de fils et à faire des réunions avec X et Y, Dante se posa enfin. Il en profita pour s'étirer les bras devant sa fenêtre en observant le paysage que lui offrait Storybrooke. Les vitres teintées du dernier étage lui permettaient de voir l'extérieur sans être vu de l'extérieur. Puis son téléphone sonna. Il se retourna et alla décrocher.
La réceptionniste venait de signaler une intrus dans les couloirs du bâtiment et on l'informa donc qu'il s'agissait de la femme qui n'arrêtait pas d'appeler. Elle était visiblement en route pour le voir. Dante raccrocha le téléphone après avoir subtilement souligné l'incompétence de la sécurité du rez-de-chaussée. Il ordonna qu'on l'amène directement à son bureau si on la retrouvait, ainsi peut-être cela irait-il plus vite.
Empire, et plus précisément le directeur Hellbones, était connu comme inflexible et implacable. Ils étaient dans leur droit et avaient ainsi gagné pas mal de procès lorsque ceux-ci se présentaient à eux. Dante ne doutait pas que peu importe ce que cette femme lui voulait, elle ne l'obtiendrait pas si facilement. Forcer l'entrer et pénétré sans autorisation dans les locaux de Empire ? Rien de mieux pour perdre d'avance toute crédibilité.

Dante était assis à son bureau, dans un cadre sombre et épuré. Contrairement au hall blanc, le bureau du directeur était dans les tons anthracite avec quelques touches de bleu froid, mélange entre les flammes et la glace. Une grande bibliothèque prenait toute la partie d'un mur, donnant par la même occasion un ton encore plus sérieux au lieu. Devant cette bibliothèque se trouvait un jeu d'échec aux pièces visiblement très anciennes, suffisamment pour pouvoir faire partie d'un musée.

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Lun 2 Mai - 23:51

Elle tourna au premier couloir. Un panneau avec les différents étages y était affiché. Troisième : Bureau PDG. Sa destination. Elle recula en observant une dernière fois le panneau et fit demi-tour. Tout du moins, tenta. Elle se cogna contre un ventre et se heurta à la politesse de l'agent de sécurité qui plaqua une main ferme sur son épaule.

- Mademoiselle, ne faites pas d'histoire et veuillez me suivre, s'il vous plait.

Game Over. Avec un peu de chance, il la raccompagnerait juste à la sortie. Toutefois, Belle savait combien sa bonne étoile était éphémère. Elle se voyait déjà expliquer à la police sa tentative d'infraction dans des locaux privés. Le vigile était grand et costaud. Le visage fermé et sérieux. Belle soupira et suivit son escort sans un mot. Il n'y avait que dans les livres que ça se passait bien pour l'héroïne. Ici, elle pouvait déjà compter les frais de son amande.

Pourtant, en suivant le grand monsieur, elle remarqua qu'ils se dirigeaient vers l'ascenseur. Belle paniqua. Est-ce qu'elle était vraiment en position de porter plainte, si jamais ce gardien décidait de lui faire entendre la loi à sa manière ? Sa tête se renfonça entre ses épaules. Ses lèvres tremblèrent un peu. Son sang affluait en masse dans ses jambes et lui donnait toute l'audace du monde pour s'enfuir. Pourtant, dans cet espace exiguë - elle détestait les musiques d'ascenseur. Vraiment - elle ne pouvait pas vraiment échapper à son bourreau. D'une petite voix elle demanda :

- Où va-t-on ?
- Monsieur Hellbones veut s'expliquer avec vous. Vous savez, ce n'est pas bien de faire ce genre de chose... Vous allez avoir de gros problèmes...

Belle baissa la tête. Ses yeux rougirent en songeant à tout ce qu'elle avait fait, toutes les nuits blanches qu'elle avait supporté, toutes ces journées à se battre avec les avocats et la réceptionniste.

- Je sais mais... Sa voix se brisa. Elle déglutit. Personne ne veut m'écouter. Il fallait que j'essaie, au moins... Soupira-t-elle en se massant la tempe et fermant les yeux.

Le gardien la regarda, sembla surpris et lui sourit en posant une main amicale sur l'épaule.

- Aller, calme-vous, ça ira. Sa voix semblait réconfortante. Bien que ce ne soit rien, ça la fit sourire. Belle sécha une larme qui perla au bout des cils.
- Merci.

Ils sortirent de l'ascenseur. Belle se sentait l'âme plus légère et rassurée. Cependant, arrivée au bureau, elle regarda la grosse patte du vigile frapper respectueusement à la porte. La voix qui lui vint de l'autre côté lui semblait parfaitement familière. Une voix qu'elle avait entendu trop récemment pour l'oublier. Son cœur s'emballas encore. Et lorsque le vigile ouvrit la porte pour présenter Belle, cette dernière resta interdite, de grands yeux fixes sur... Monsieur Hellbones. La bouche entrouverte, il fallut que l'agent de sécurité la pousse sans brutalité dans la pièce pour qu'elle reprenne ses esprits.

Vous...? Mais... Elle regarde le gardien puis Dante. Bégaya un peu avant d'avancer légèrement, sans trop savoir quoi dire, ni quoi penser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Mar 3 Mai - 0:20

Dante était derrière son bureau lorsqu'on frappa à sa porte. Etant donné que la seule chose qu'il avait récemment exigé était la demoiselle il devait sans doute s'agir d'elle. Il avait les yeux baissé sur son bureau, un stylo en main, occupé à noter quelque chose dans un calpin.

- Entrez.

La porte s'ouvrit juste après, laissant entrer la demoiselle et le gardien. Les yeux toujours rivé sur ses affaires il ne fit pas directement attention au visage qui se dressait devant lui.

- Vous...? Mais...

Elle ? Dante était surpris mais un seul haussement de sourcils pouvait en témoigner. Que lui voulait-elle ? Essayait-elle de le faire chanter après leur nuit ensemble ? Avait-elle pris des photos compromettantes ? Pourquoi elle avait l'air aussi surpris que lui si pas plus. Espérons que ce ne soit pas ça...

- Charles, vous pouvez nous laisser.

- Bien monsieur.

Le gardien s'excusa et sortit de la pièce, refermant sans le moindre bruit la porte derrière lui, laissant Belle face à Dante, une petite souris face à.... l'enfer ? Peut-être bien. Une fois que Charles fut sortit Dante laissa échapper un soupire. Il toisa la demoiselle. Effectivement, elle se trouvait bien la devant lui.

- Que me vaut le plaisir de votre visite ?

Il lui indiqua le siège devant son bureau, l'invitant ainsi à s'asseoir. Etrangement il se mit tout à coup à la vouvoyer. Ils n'étaient plus dans le cadre d'une chambre ou une cuisine mais bien dans les bureaux de Dante à Empire Entreprise. La formalité était la et Dante semblait assez différent, peut-être plus impressionnant dans ce bureau qu'à la sortie de la douche.

Par pitié, pas de test de grossesse positif. Il avait bien assez avec Alec pour le moment que pour se préoccuper d'un enfant non désiré issu d'un coup d'un soir.

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Mar 3 Mai - 0:38

Le bon comportement. La bonne réplique. La bonne attitude. Par le Ciel, qu'on lui envoie un signe. Cet homme qu'elle avait pourtant connu plus ou moins charmant, semblait, sous ses yeux, être une statue d'autorité et de rigueur. Belle regretta la nuit. Qu'est-ce qu'elle avait fait ? Qu'est-ce qu'elle avait bien putain de fait... Il s'agissait sans doute de la pire trahison qu'elle puisse faire à Archibald. Elle songea, une fraction de seconde, qu'il faudrait qu'elle lui en parle. Il ne le lui pardonnerait jamais. Mon Dieu... Qu'avait-elle fait. Il lui semblait que quelque chose comme des abîmes s'ouvraient sous ses pieds. La tête lui tournant.

D'une extrême lenteur, Belle prit la chaise en le fixant. S'assit en le regardant de ses grands yeux de faons. Le lapin pris dans les phares d'un camion, en plein autoroute. Le ton donné et son allure la réveilla brutalement. Comme s'il ne s'était jamais rien passé. Elle eut envie de l'insulter. De lui cracher au visage. Elle pensa à ce qu'elle avait fait à Archibald et ravala sa fierté pour tenter de sourire du mieux que ses vives émotions le lui permettaient. Elle inspira et redressa le dos. Posa son sac. Tendit une main à Dante.

Bonjour, monsieur Hellbones. Pour commencer, je tenais à présenter mes excuses pour cette infractions. Si vous souhaitez appeler la police ou portez plainte, je comprendrez parfaitement.

Elle avait envie de l'insulter de tous les noms.

Mais, il fallait que... Plus elle y pensait et moins elle réussissait à garder son calme. Elle baissa les yeux une seconde et redevint ferme et strict, pourtant souriante, la seconde suivante. Il fallait que je m'entretienne avec vous. Dit-elle d'un ton sec et sûr d'elle.

Sa colère et sa rancoeur se transformaient en hargne. Elle n'avait aucune crédibilité. Aucune. Mais, elle était combattive et espérait que ce qu'elle avait à dire aurait une oreille pour être entendue. Elle se pencha sur son sac et en sortit un trieur cartonné. Elle le posa sur la table. Avec une douceur presque arrogante, elle gardait le menton droit et fier tandis qu'elle cherchait plusieurs documents. Elle fit glisser l'avis d'expulsion sous les yeux de Dante.

Nous avons reçu, il y a un mois, ce papier de la part de vos avocats. Je pense que vous comprendrez mon embarras, lorsque nous avons reçu cette lettre...

Elle le laissa lire et juger. Le droit droit comme un I, les mains posées sur ses genoux. Elle savait que ça ne suffirait pas et tandis qu'il lisait, Belle rassemblait par avance ses idées. Puisqu'il voulait se la jouer ainsi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Mar 3 Mai - 0:59

- Bonjour, monsieur Hellbones. Pour commencer, je tenais à présenter mes excuses pour cette infractions. Si vous souhaitez appeler la police ou portez plainte, je comprendrais parfaitement.

C'était pour le moins.... étrange. Ils agissaient presque comme s'ils ne s'étaient jamais vu auparavant. Mais elle semblait venir pour affaire et elle ne pouvait décemment pas la tutoyer, ne serait-ce que par politesse. Ce qui se passait dans le privé devait rester dans le privé.

- Je ne pense pas que cette affaire vaille la peine de déranger la police.

- Nous avons reçu, il y a un mois, ce papier de la part de vos avocats. Je pense que vous comprendrez mon embarras, lorsque nous avons reçu cette lettre...

Il prit le document et commença à le consulter, tournant les pages d'un air perplexe, de plus en plus perplexe. Il le reposa finalement avant de rejoindre ses mains en posant ses avant-bras sur la table, fixant soudainement Belle droit dans les yeux.

- Il semblerait en effet qu'il y ai eut une petite erreur dans ce document. Vous pourrez informer votre époux, ou compagnon, que je compte bien surveiller ça de plus près. Et personnellement.

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Mar 3 Mai - 1:22

Belle eut envie de rire. Mais, elle ravala le moindre sourire. "Son mari ou compagnon"... C'était à la fois gênant et très drôle. Il lui semblait entendre dans cette phrase une menace tacite. Belle redoutait qu'Archibald apprenne ce qu'il s'était passé. Toutefois, il avait guère son mot à dire à ce propos.

Monsieur Archibald a déjà vu vos avocats qui n'ont rien entendus de ses revendications. Avec tout le respect que je vous dois, cette librairie est un commerce culturel de quartier où des jeunes peuvent avoir accès au savoir à proximité. Vous comprenez donc bien son importance pour l'éducation et, par corollaire, que je ne peux pas repartir avec de simples promesses. Promesses que vos avocats ont déjà bafoués.

Belle voulait un document signé de sa main, homologué par un notaire où les entreprises Empire abandonnaient le projet de démolition. Belle refusait de partir avec de simples paroles en guise d'espoir. Pas après un mois à tourner en rond.

Et monsieur Archibald n'est ni mon compagnon, ni mon mari. Je suis son assistante et sa déléguée. Vous pouvez vous adresser à moi comme s'il s'agissait de lui.

Elle trouvait cela rabaissant d'être prise pour la femme d'un autre, sous prétexte qu'elle venait en son nom. Lui faire comprendre qu'elle n'était que le pigeon voyageur était humiliant. Mais, Belle songea que cette remarque devait lui servir à s'informer sur elle sans en avoir l'air. Dans tous les cas, cela ne le concernait pas. Si ce n'était pas insultant, alors c'était stupide.

Elle avait le coeur qui battait. Belle était une femme de poigne, comme aimaient le dire certains hommes. Mais faire preuve d'autant de rigueur face à un homme aussi imposant et puissant lui semblait être un suicide prémédité. N'avait-il pas l'air mauvais bougre. Toutefois, elle avait l’irrépressible envie de s'excuser pour repartir dans sa petite librairie, la queue entre les jambes. Elle se sentait stupide, comme une souris qui tentait d'abattre le lion. Son combat contre Goliath. Encore une fois, son regard la brûlait ; Elle baissa les yeux sans baisser la tête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Mar 3 Mai - 1:54

Il ne la lâcha pas du regard, une habitude et une façon sans doute de garder le contrôle sur la situation. Il savait les effets que pouvaient avoir son regard perçant.

- Je sais ce qu'est une librairie, merci. En outre je tiens à m'excuser des promesses faites par mes avocats. Sans doute n'ont-ils toujours pas compris la politique d'Empire Entreprise. Je verrais ça plus en détail avec eux.

Ce qui signifiait que des têtes allaient peut-être tomber ou tout du moins des blâmes allaient pointer leur nez. Faire une promesse et ne pas la tenir ? Quelle idée ?! Ou alors avait-elle mal compris les promesses faites ? Quoiqu'il en soit c'était un aspect de l'affaire qu'il allait directement voir avec les intéressés.

- Et monsieur Archibald n'est ni mon compagnon, ni mon mari. Je suis son assistante et sa déléguée. Vous pouvez vous adresser à moi comme s'il s'agissait de lui.

- Très bien, dans ce cas je vais être clair. Les terrains du quartier dans lequel vous vous trouvez nous appartiennent. La plupart des commerces sont à l'abandon ou en phase final et votre librairie n'est pas assez rentable. Notre projet est de construire des habitations dans ce quartier mais aussi un terrain de sport et un parc familial. Cela dit je comprend l'importance d'une librairie dans une ville et je suis prêt à écouter vos suggestions pour la garder sur pied. Cela dit vu vos chiffres j'ai bien peur que vous finissiez par vous couler vous même.

La réalité était la. La librairie était un secteur en mauvaise santé et les fréquentations étaient plus rares, pas suffisantes en tout cas pour qu'elle soit rentable. Mais Dante était pour le coup plutôt mécontent de ses employés qui avaient, de toute évidence, délibérément "oublié" de lui signaler la nature de ce commerce la, l'informant juste que les commerces étaient en très mauvaise santé dans ce quartier la et représentaient plus une perte qu'un avantage pour Empire Entreprise.
Après cet entretient improvisé il comptait bien s'entretenir avec ses employés en charge de ce projet la.

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Mar 3 Mai - 2:48

Mais, quelle naïve. Mais, quelle idiote. Mais, quelle conne ! Dante lui était tellement antipathique et pourtant, il semblait prêt à l'écouter. Son ton était autoritaire et froid. Où était passé le gentleman qu'elle avait rencontré ? Qui avait osé le remplacer par un foutu PDG d'entreprise ? Ces gens, c'étaient des démons. Et pourtant. Pourtant, l'oreille de monsieur Hellbones semblait attentive. Il savait ce qu'il voulait et Belle n'avait pas grand chose à défendre. Il s'agissait du pot de terre contre le pot de fer.

Ses yeux baissèrent. Dante avait très certainement raison. Sauver une petite librairie au prix d'un projet aussi "rentable" que celui d'Empire semblait peine perdu. Dommage qu'il faille tout ce temps à Belle pour commencer à l'entrevoir. L'entrevoir car elle n'avait toujours pas l'intention de laisser tomber. Archibald avait tout sacrifié pour cette librairie. Tant et si bien qu'aujourd'hui, il ne lui restait plus rien pour défendre ce qu'il avait mis tant de tant à construire. Sa seule erreur, sans doute, avait été de faire appel aux entreprises Empire pour établir ses locaux. Le vieux libraire considérait-il sans doute qu'il avait assez profité de son commerce et qu'il était temps de le rendre aux démons qui l'avaient aidé à le construire.

Belle n'était pas de cet avis. Son regard cherchait quelque chose. Une réflexion. L'ombre de son esprit de révolte, quand part dans les décombres de ses espoirs brisés. La librairie n'était pas rentable pour l'entreprise, mais elle l'était pour tous ces adolescents et étudiants qui n'avaient pas à payer les frais de transports ou à traverser la ville pour venir étudier ou découvrir la littérature. Elle était rentable dans tellement d'autres domaines que ceux qui semblaient intéresser le PDG. Mais, son idéalisme, peu de personnes ne le partageaient.

Comme si elle avai trouvé ce qu'elle cherchait, elle souleva les yeux sur Dante. Sourit poliment.

Je vous remercie de prêter considération à ma requête. Cependant, je crains que les chiffres qui sont sous vos yeux expriment très mal le bien et la "rentabilité" que notre entreprise fournit au quartier. Ils ne se calculent malheureusement pas en dollars. Et par conséquent, vos statistiques ne permettent guère de prédire l'avenir de ce commerce.

Il était bien hors de question qu'elle laisse dire que leur librairie n'était qu'un ramassis de vieux bouquins poussiéreux. Pour Belle, il s'agissait d'un trésor pour tous ceux qui le regardaient avec l'esprit.

Je n'ai pas grand chose à vous suggérer et je crains de vous décevoir si vous attendez de moi que je vous annonce que les bénéfices grimperont par miracles.

Elle tourna la tête vers la grande bibliothèque. Puis, la pencha vers Dante.

Mais, ce n'est pas à vous que j'apprendrais l'importance des livres et de ce qu'ils nous apportent. C'est vrai, nous perdons de plus en plus de clients... C'est vrai, nous ne croulons pas sous les bénéfices... Mais, si vous détruisez cette librairie, c'est un nouveau pas de plus vers une éducation moins équitable et plus élitiste. Je suis certaine que vous avez la ville entière pour construire vos affaires... Laissez nos jeunes s'instruire.

Est-ce que son discours serait entendu ? Quel homme d'affaire était sensible à ce genre d'argument ? Dans son esprit, Belle avait réussi à rassembler avec la plus honnête sincérité ce qui la poussait à ce point à défendre la librairie. Son amour du livre et son envie de la partager. Mais, ce n'étaient guère des arguments vendeurs pour une créature (car quel être humain sensible pourrait déconsidérer la valeur humaine au profit d'une valeur pécuniaire ?) telle que lui. Elle n'avait rien à proposer. Pas de solution miracle. Pas d'argent ou d'intérêt à marchander. Elle n'y connaissait rien en économie et en droit. Elle avait l'impression d'être simplement arrivé avec ses bonnes intentions et sa ingénuité sous les bras.

Se rendant lentement compte qu'elle n'avait pas grand chose à dire de plus, elle fit doucement glisser l'avis d'expulsion vers elle, les yeux baissés, pour le ranger dans sa pochette. Elle garda la tête piteuse, lui parlant sans le regarder, elle soupira.

J'ai bien peur, monsieur Hellbones, de vous avoir fait perdre votre temps... Elle referma sa pochette. J'imagine que mes arguments n'ont aucune quelconque véritable valeur dans cet univers. Dit-elle en levant les yeux au plafond. Mais, comme vous défendez vos intérêts, je défends les miens. Et je continuerai à les défendre. Sourit-elle, la plus sincère du monde.

Elle se leva.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Mar 3 Mai - 3:20

Dante l'écouta attentivement. Elle restait campé sur ses positions et osait lui tenir tête, c'était tout à son honneur. A présent il était convaincu qu'elle tenait réellement à la librairie et qu'elle en comprenait le véritable sens. Elle n'était pas juste la pour faire du commerce, surement à l'inverse de Dante.

Le directeur d'Empire Entreprise, ou plutôt Dante personnellement, ne pouvait pas se résigner à fermer une librairie comme celle-ci. Elle avait vu juste en insinuant qu'il avait un certain intérêt pour les livres. Mais que pouvait-il faire au juste ? Si la librairie restait la c'était du quitte au double, elle pouvait couler en quelques semaines seulement parce que les rentrés d'argent ne seraient pas assez importantes pour payer les fournisseurs et les charges de la librairie. Ce n'était pas qu'une question de rentabilité pour Empire Entreprise mais pour la librairie en elle même. S'ils ne parvenaient pas à payer les factures des fournisseurs à temps ils risquaient bien de ne plus les fournir du tout.

- J'ai bien peur, monsieur Hellbones, de vous avoir fait perdre votre temps...  J'imagine que mes arguments n'ont aucune quelconque véritable valeur dans cet univers. Mais, comme vous défendez vos intérêts, je défends les miens. Et je continuerai à les défendre.

- Attendez.

Il se leva à son tour et appuya sur l'interphone de son téléphone en direction du secrétariat. Une voix d'homme lui répondit.

- Veuillez fixer un rendez-vous dans la semaine pour le projet du quartier résidentiel.

Après un "Oui monsieur" en guise de réponse il relâcha l'interphone et releva les yeux vers Belle.

- Ce fut un plaisir de vous revoir, même dans ces circonstances.
J'apprécie votre passion pour cette librairie. Je suis prêt à vous accorder encore une année, histoire de voir comment la librairie se portera dans le nouveau quartier. Peut-être pourrons-nous mettre cette librairie plus en avant.

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Mar 3 Mai - 3:48

Belle le fixa avec de gands yeux émus, lorsqu'il en appela à revoir son projet. Et bien plus encore lorsqu'il lui promit un sursi d'un an. Un an, ce n'était pas grand chose. Mais, quelque part, elle avait fait valoir les droits de ce commerce à exister et à présent, elle savait qu'on ne pourrait plus l'ignorer. Dans cette vive émotion, elle regretta les pensées qu'elle avait eu pour ce personnage qu'elle cernait difficilement. Et ce qu'elle interpréta comme un regard de vautour, au début, devint celui d'un bienfaiteur.

Son coeur sembla exploser, elle dû poser une main sur sa poitrine pour ne pas le sentir déchirer sa cage thoracique. Son sourire, elle ne le contrôlait pas. Elle eut envie de crier son bonheur. D'exploser de joie ou de sanglot. Ses yeux brillaient mais, son attitude resta digne. Elle s'inclina de reconnaissance.

Merci mille fois ! Je ne suis pas décisionnaire mais, nous faisons et nous ferons notre possible pour continuer à faire vivre la librairie.

Elle regrettait soudainement cette matinée qu'elle avait passé avec lui. Comme si elle était peut-être passé à côté d'une noble personnalité tandis qu'elle s'était encombré de gêne et d'embarras. Elle sourit de belles dents.

Tout le plaisir était pour moi, monsieur Hellbones. Son euphorie était palpable. Elle en oubliait le pourquoi elle était venue, naïve : Un papier lui assurant qu'il abandonnait les démarches de démolitions. Je regrette que nos rencontres fussent en de pareilles conditions. J'ose espérer que nos prochains entretiens seront plus heureux.

Elle rangea sa pochette dans son sac et l'épaule. Lui tendit une main enthousiaste.

Merci pour... Elle rit. C'est qu'elle se répétait. Puis, haussa les épaules. Pour tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Mer 4 Mai - 0:01

Dante lui sourit, amusé et content de voir qu'ils avaient put trouver un arrangement qui permettait de faire encore vivre la librairie. Il comptait bien la mettre en avant pour son projet, appuyer la publicité du nouveau quartier en soulignant un cadre agréable à vivre avec sa librairie de quartier.

Il lui serra la main.

- C'est tout naturel.

Lorsqu'elle lui lâcha finalement la main il prit une carte de visite et la lui tendit après avoir rapidement noté quelque chose au dos, son numéro privé visiblement.

- S'il y a un autre soucis n'hésitez pas à m'appeler directement, sans passer par la réception.

Il estimait qu'après leur aventure de la dernière fois et cette affaire-ci, il lui devait bien ça. Ainsi il lui épargnerait au moins la musique de ligne d'attente pour au final.... rien. Il espérait juste qu'elle ne prenne pas ça pour de la drague. Il n'était pas du genre à méler les affaires et la vie privée, préférant faire une distinction nette entre les deux. S'il voulait la draguer il ne ferait hors de ce contexte la et ne profiterait pas de sa position de force de cet instant.

- Ce fut assez... étrange comme réunion. Surtout la formalité. J'espère ne pas vous avoir mise trop mal à l'aise.

Il se frotta l'arrière de la tête en parlant. Il semblait à présent un peu plus "normal" qu'il y avait moins d'une minute, moins dans son rôle de dirigeant d'Empire Entreprise sans doute.

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Mer 4 Mai - 1:30

Belle se pencha légèrement pour prendre la carte que lui tendait Dante. Elle regarda le verso, d'un oeil surpris. Belle eut un moment où elle regarda respectivement Dante et la carte. Quelque part entre la flatterie et l'incrédulité. La bouche entrouverte, son souffle se coupa une seconde. Elle ignorait comment devait-elle prendre ce geste. Si monsieur Hellbones avait à l'esprit de garder contact avec Belle que dans le cadre de leurs affaires, il n'avait guère besoin de lui donner son numéro personnel... Elle savait où le trouver ou comment prendre rendez-vous. Cet écart entre le privée et le professionnel était sans doute de trop, pour quelques minutes épargnées. Elle jugea qu'elle était bien trop sensible pour pouvoir s'ankyloser de ce genre de rêverie naïve. Belle cernait encore très mal son interlocuteur pour pouvoir se le permettre. Elle le remercia poliment en gardant instinctivement la carte contre elle. Un grand sourire reconnaissant aux lèvres.

C'est promis, je n'hésiterai pas. Ajouta-t-elle en montrant la carte.

En vérité, Belle se demanda dans quelle condition pourrait-elle rappeler Dante. Question professionnelle ? Ce serait surtout à Archibald de s'en occuper. Pour lui proposer de se revoir ? Belle était accablée par l'idée que le PDG Empire souhaitait que leur courte aventure n'ait pas de lendemain. Ce serait donc comme toujours : Elle hésiterait des semaines pour l'appeler pour enfin laisser traîner la carte sur le rebord d'un meuble, jusqu'à ce qu'il s'empoussière et soit oublié au fond d'un tiroir. L'idée la pinça avec un peu de chagrin mais l'expérience faisait d'elle une pessimiste, lorsque ses histoires personnelles étaient touchées.

"Etrange" et "formelle" étaient bien les mots. Belle sourit à sa réflexion. Elle avait la tenace impression que Dante ne jouait pas franc-jeu. Ne disait-il jamais ce qu'il pensait. Laissait-il toujours entendre autre chose que ce qu'il disait, sans jamais affirmer le contraire. Prenait-il des airs autoritaires pour tout de suite après montrer une part bien plus douce. Si Belle voyait en lui un drôle de personnage, elle commençait doucement à voir à travers lui. Ses réactions passives-agressives étaient des plus désagréables. Mais, elle n'était personne pour juger. Alors, elle s'en amusait tranquillement et ses lèvres s'incurvaient d'un sourire moqueur mais pas méchant.

Osez me dire que ce n'était pas voulu.

Evidemment, qu'elle avait été mal à l'aise. L'était-elle toujours de ne pas réussir à voir à travers ses sous-entendus et ses propositions qui n'en étaient pas. Si Belle avait l'habitude que les hommes soient très clairs dans leur parades de courtoisie avec elle, aujourd'hui, elle eut peur d'imaginer des choses qui n'existaient pas. Ses attitudes traduisaient toujours le contraire de ce que ses mots signifiaient. Préféra-t-elle prendre la même position que lui, n'appelant pas à d'autres allusions.

Elle se dirigea vers la porte et, avant de l'ouvrir, se tourna vers lui pour le saluer une dernière fois.

Au plaisir de vous revoir, monsieur Hellbones.

Elle inclina poliment la tête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 136
Date d'inscription : 25/04/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   Mer 4 Mai - 1:48

- Osez me dire que ce n'était pas voulu.

Il esquissa un petit sourire. Effectivement que c'était voulu. Il avait eut dans l'idée de tester la personne qu'il avait en face de lui, comme toujours lorsqu'il faisait affaire puisqu'il s'agissait bien d'affaire pour le coup. Il avait cette mauvaise habitude de démolir, tout en restant le plus calme du monde, le moral de la personne en face pour pouvoir le remonter d'une façon qui lui convenait. De la manipulation ? Clairement ! Mais il n'essayait pas d'être forcément méchant, du moins pas de son point de vu.

Il la salua également, tout en l'accompagnant jusqu'à la porte. Un dernier sourire et la porte se referma.

Dante laissa échapper un petit soupire avant de retourner à son bureau, l'air à présent de nouveau sérieux. Il décrocha son téléphone et demanda à voir les personnes responsables de cette partie-la du quartier. De toute évidence on avait essayé de lui cacher certains détails et il comptait bien mettre ça au clair, quitte à faire un exemple.

FIN

_________________
Il se fait rendre de terribles comptes,
le Prince des morts, là-bas sous la terre,
et dans son grand Livre,
son œil vigilant ne laisse rien perdre.

Revenir en haut Aller en bas


ღ Contenu sponsorisé ღ





MessageSujet: Re: Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concours de circonstance #2 - Pv. Dante Hellbones
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Epreuve de Dante
» Le monde à ses défauts, pas moi ! ✟ « Dante's Inferno » {OK}
» [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante]
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Stand up all Night Long! [Dante & Lysandre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Magic of Believing :: Let's play ! :: ❧ Rp terminés ou abandonnés
-