Pour les rp, nous sommes en juillet 2016
Nous attendons Evil Queen, Neal Cassidy, son fils Henry Swan, Merlin, Maléfique,
Peter Pan, Anna d'Arendelle, La reine Guenièvre, Le chasseur de Blanche-Neige,
Blanche-Neige même, le prince charmant et encore pleins d'autres personnages

Partagez | 
 

 Who run the world ? | avec Belle & Ariane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ariane Below
MEMBRE

ღ Colombes envoyées : 29
Date d'inscription : 07/05/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Who run the world ? | avec Belle & Ariane   Mer 6 Juil - 3:51



Who run the world ? Girls girls



Ariane et Belle
Centre ville
15h10

Un rendez-vous avait été fixé avec Belle en début d’après-midi, Ariane avait donc réglé son réveil à 13h ce qui lui avait demandé un fantastique effort. D’ordinaire elle éteignait tous les réveils qui sonnaient, même si elle en programmait systématiquement un en se couchant, puis se rendormait encore deux ou trois heures. Elle ne parvenait pas à s’extirper de ce train de vie éreintant, fatiguant, et parfaitement improductif.
En se mirant dans la salle de bain, elle se toucha les cheveux et trouva qu’ils sentaient mauvais. Depuis plusieurs jours, elle vivait fenêtres entrouvertes sans sortir et fumait beaucoup de cigarettes. L’approche d’une après-midi sociale réveillait ses sens et lui faisait prendre conscience de son aspect négligé. De manière inexplicable, malgré un quotidien assez peu raffiné, elle était encore dégoûtée par l’odeur de ses propres vices. Ariane demeurait une princesse délicate. Pendant une heure, elle s’épila, pris une douche intensive qui impliquait 4 différents shampooings et choisit sa tenue avec beaucoup de soin. Elle avait un peu pris de poids cette année et n’arrivait pas à le perdre. C’était absolument superficiel mais elle ne pouvait s’empêcher de jalouser la taille ultra fine de son adolescence quand tout H&M lui tombait parfaitement.
Avec ses hauts talons et son petit short, elle descendit enfin de chez elle, ponctuelle, et rejoint la zone commerciale où elle avait convenu avec Belle de se retrouver. Son casque audio était juste posé sur ses oreilles sans qu’elle écoute de la musique.
Comme tout le monde dans une si petite ville, elle avait eu vent du grand bal d’été mais ne comptait pas y aller parce que les bals sont pour les vieux et les beaufs. Toutefois Belle semblait trouver l’idée amusant -à moins qu’elle n’ait fait semblant juste pour la pousser à sortir. Ariane avait toujours soupçonné Belle de la prendre en pitié et de ne pas réussir à s’en débarrasser. Il lui arrivait de croire à la sincérité de son amitié mais elle pensait le plus souvent être un poids qui empêchait Belle de s’épanouir dans sa vie de jeune femme adulte. Belle était toujours magnifique, d’une beauté simple qu’Ariane enviait. Peut-être parce qu’elle était pauvre et plus intelligente.  En tout cas, chaque fois que Belle esquissait ce qu’elle interprétait comme de l’agacement, Ariane angoissait de perdre cette amitié trop précieuse et fondamentale.
Belle savait plus de choses sur Ariane que n’importe qui.
Alors Ariane avait accepté de se prêter au jeu des préparatifs d’un bal, même si elles savaient toutes les deux que ça n’avait aucun sens. Elles revivaient sûrement leur bal de promo ainsi, alors qu’elles approchaient dangereusement les 30 ans.
Comme une étudiante, Ariane s’assied sur un petit muret, devant un carré d’herbe qui se trouvait exactement au milieu de la route avec des voitures qui passaient dans un sens d’un côté et de l’autre dans l’autre pour traverser le centre-ville. Les gens qui passaient dans les bus la regardait bizarrement et elle était très contente. Elle avait une besace en cuir, des lunettes de soleil, un piercing au nombril et la peau bronzée. D’une main, elle envoya un SMS à Belle qui disait : « Je t’attend, à toute <3 ».
Il semblait que Belle ait encore des problèmes de garçons. C’étaient les histoires qu’Ariane préférait.


Dernière édition par Ariane Below le Mer 6 Juil - 4:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who run the world ? | avec Belle & Ariane   Mer 6 Juil - 4:40

Je t’attend, à toute <3

Débardeur blanc et jupe plissée, le vent emporait avec lui des morceaux de la pudeur tandis qu'elle essayait de garder quelques mèches derrière son visage. Un petit foulard qui lui servait à remonter ses longs cheveux en chignon, Belle n'avait pas prévu que la chaleur estivale s'adoucisse avec la bise. Elle se dépêchait, elle était en retard. En vérité, Belle composait toujours un petit peu avec les retards bien trop réguliers d'Ariane pour qu'elle puisse lui en vouloir. Ariane flânait, se perdait ou prenait beaucoup trop de temps pour se préparer. Ariane était une diva que Belle fréquentait à moitié admirative et à moitié honteuse. Son exubérance murmurait en elle un sentiment contradictoire qu'elle avait finalement appris à oublier.

Ariane !

Elle l'apercevait de l'autre côté de la route. Belle n'était pas sûre qu'elle l'entendait. D'un grand geste, elle lui fit signe et appuya sur le petit bouton rouge pour traverser. Pendant qu'elle attendait en tapant du pied, Belle se demanda si un placebo faisait toujours effet lorsque l'on savait qu'il s'agissait d'un placebo. Une questions qu'elle se réserva pour le docteur Seeker.

Belle n'avait pas eut beaucoup de nouvelles d'Ariane ces derniers temps. S'il s'agissait d'une amie avec ses coups de folies et ses périodes d'évasions, c'étaient ses statuts facebook qui lui avaient mis la puce à l'oreille. Comme Ariane ne cachait jamais grand chose, Belle décida d'unir deux activités pour faire d'une pierre deux coups. Elle s'était un peu sentie coupable. Elle profitait de la détresse de sa meilleure amie pour cette après-midi shopping. Mais, quelque part, elle savait que cette journée s'achèverait en beauté sur un carré d'herbe ou chez Ariane. Et si le but avait été d'apporter un peu de soutien à la petite princesse désabusée, Belle en profitait grandement pour y tirer également son petit réconfort du week-end.

Elle traversa.

Et alors ? Tu t'es faites virer par ton proprio ? Plaisanta-t-elle de la voir au rendez-vous de si bonne heure. Elle ouvrit grand les bras et la pris dedans, d'un geste naturel et instinctif. Comment tu vas, bichette ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ariane Below
MEMBRE

ღ Colombes envoyées : 29
Date d'inscription : 07/05/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who run the world ? | avec Belle & Ariane   Mer 6 Juil - 16:29


Ariane fit semblant de comprendre la blague en riant et accepta son étreinte avec une moue surprise et amusé. Qu’on laisse son père en dehors de tout ça.

-Je vais bien ! -enfin en ce moment c’était un peu relatif. Et toi alors ? Tu travailles toujours à la librairie ?

Ce genre de questions bien pourries, à la « ça fait 10 ans qu’on ne s’est vus », permettaient de souligner qu’Ariane revenait de loin. En réalité elle ne revenait encore de rien du tout, elle sortait juste de son appartement. Elle avait encore une lourde pression entre les cotes et des crampes violentes qui pouvaient la saisir au bas du ventre à tout instant. Ses mains tremblaient un peu, ça avait toujours été. La mauvaise période n’était pas encore passé et ce n’était pas très malin de sortir maintenant mais paraît-il que prendre l’air faisait du bien.
Peu importe, rien ne l’empêcherait d’être la diva que Belle aimait tant. Elle se leva. Son short taille haute découvrait le bas de ses fesses. C’était typiquement le genre de vêtements que son père détestait mais il fallait se rendre à l’évidence : il n’y avait aucun risque d’agression sexuelle dans Storybrooke-mes-fesses en plein après-midi.  

-Tu veux aller où ? Dans un truc de costumes carnaval ? Doit y avoir ça derrière l’avenue…il me semble avoir déjà acheté des masques et des menottes, trucs du style. Si ça se trouve ils ont des costumes de gueux. Tu as une idée de ce que tu veux te foutre ?

Ariane menait le pas et les dirigea vers la boutique à laquelle elle pensait, même si quelques escales antécédentes seraient autorisées. Elle avait besoin de se refaire une fraîcheur. A chaque vitrine de lingerie, elle laissait un peu traîner son regard.

_________________



hear me roar.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who run the world ? | avec Belle & Ariane   Mer 6 Juil - 20:48

Non. J'ai décidé de me lancer dans une carrière en freelance dans le porno.

La question lui avait semblé un petit peu ridicule. Si Belle se permettait ce genre de boutade - mon Dieu, je suis drôle - c'est bien que les deux jeunes femmes - jeune... avaient passé le cap des banalités de début de discussion. Ce genre de lancement de conversation parfaitement inutiles qui - Belle maîtrisait la technique - permettait de la lancer sur d'autres sujets amplement plus intéressants.

Ca va peut-être relancer ma vie sentimentale, qui sait ! Ajouta-t-elle, ayant tout de même hésité à parler de "vie sexuelle".

Belle enviait sans doute beaucoup Ariane pour sa capacité à enchaîner le plans cul sans aucune barrière morale. Là où Belle se gaverait de chocolat parce qu'elle se sentirait sale, Ariane assumait parfaitement tout. Tout du moins, elle aimait se l'imaginer. Quelque part, elle ignorait sciemment cette espèce de quête affective dans laquelle son amie s'était lancée. Cette quête qui, lorsqu'elles en parlaient plus sérieusement entre elles, l'attristait beaucoup.

Non... En vérité, Archibald ne pourrait pas se passer de moi. Conclut-elle finalement, avec une petite moue déçue. Belle adorait son boulot, à la librairie. Mais, elle aimait aussi se moquer parfois de cette routine qui n'avait rien de glamour.

Lorsqu'Ariane se releva, elle ne put s'empêcher de toiser sa tenue. Rapidement et sans s'y attarder. Elle se demandait souvent comment elle faisait pour avoir des jambes aussi lisses. Souvent, Belle regardait des morceaux de magasine et se rassurait en songeant que ces mannequins étaient retouchées des pieds à la tête. Mais, une fois sur deux, elle repensait à Ariane et son corps sans poil, ses hanches de femmes et son visage sans point noir. Le trois quart de ses astuces beauté, en y repensant, Belle devait sans doute les tenir de sa meilleure amie.

Elle réajusta la sangle de son sac contre son épaule et coinça quelques mèches dans son chignon en reculant. Elle haussa des épaules, comme indifférentes. En vérité, Belle espérait trouver son costume dans un magasin un peu plus sérieux. Elle détestait les déguisements de carnaval, souvent mal léchés et coupés si carré qu'ils flottaient dans n'importe quelle silhouette, à la manière d'un sac plastique. Mais, elle n'osa pas contredire Ariane et accepta sa proposition, espérant trouver une petite boutique médiévale comme on en faisait dans les ruelles étroites de Storybrooke. Il semblait que le moyen-âge et le thème des contes de fée étaient quelque chose qui faisait partie du patrimoine culturelle, sans qu'elle ne puisse vraiment se l'expliquer. Rien que le nom de la ville sonnait comme une bourgade d'univers fantaisiste.

Je sais pas trop... J'aimerai un truc assez... Elle commença à marcher à ses côtés mais bloqua sur l'anecdote d'Ariane. Elle tourna la tête vers elle et ralentit l'allure une seconde. Des masques et des menottes ? Elle éclata de rire. Sérieusement ? Des masques et des... Ariane, tu es la fille aux délires les plus... Etranges ? Trash ? Hardcore ? Clichés que j'ai jamais rencontré ! Des masques et des menottes... Tu te rends compte que c'est le stéréotype le plus vendu au monde et le plus parodié, aussi ?

Elle secoua la tête et se calma. Ariane avait balancé ça dans le plus grands des calmes et c'est sans doute sa manière de le glisser dans la conversation qui lui avait fait le plus rire. Au grand naturel.

C'est cliché. C'est cliché et tu me déçois un peu... Dit-elle en tentant d'avoir l'air le plus sérieux du monde. Bien que son visage tout entier riait encore. C'est là-bas où tu achètes aussi tes déguisement de lapin Play-Boy ou tu m'emmènes dans un vrai magasin de carnaval ?

La libraire se moquait sans aucune méchanceté. Cependant, elle était de mauvaise foi : Belle n'avait jamais tenté ce genre d'accessoire et parfois, se disait que son expérience sexuelle devait être bien pauvre en comparaison à celle d'Ariane. Il serait de bonne guerre qu'Ariane la renvoie au ridicule de ses anecdotes quand elle lui décrivait avec quelle maladresse ses tentatives de nouveaux jeux avaient échoués. Belle se souvenait de ce garçon qui avait acheté, sans s'en rendre compte, une bougie qui ne fondait pas pour des parties BDSM Fifty Shades un peu foireuses. Ils avaient attendus longtemps que la cire coule et avaient finalement abandonné parce que Belle était partie dans un fou rire incontrôlable.

J'espère au moins que c'est des menottes en fourrure rose ou léopard...

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ariane Below
MEMBRE

ღ Colombes envoyées : 29
Date d'inscription : 07/05/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who run the world ? | avec Belle & Ariane   Sam 9 Juil - 2:58


Ariane rit.

-Quoi ? Tu connais pas les dress code pour entre dans le club libertin de Storybrooke ?

Tout de même, ce serait chouette s’il en existait vraiment un.
Ariane n’était pas spécialement fana des ambiances de films érotiques type nocturne sur NT1 mais elle était persuadée que Belle était dans un trip du genre. Peut-être un peu plus Fifty Shades of grey, fouet, corde lisse, rembourrage en règle au dojo. Belle n’oserait jamais passer le cap mais en aurait envie toute sa vie. Aussitôt elle l’imagina en situation et sourit un peu plus.
C’était toujours choupi de la voir faire semblant d’être outrée pour mieux s’engouffrer dans une conversation grivoise. Ceci confirmait donc cela : Belle avait des histoires cul à évacuer.

C’était quand même assez fou : dès qu’elle se retrouvait seule avec Belle, elle avait l’impression d’être une héroïne, un peu comme une star du porno qui prodiguerait des conseils positifs pour vivre sa sexualité sans complexe. Alors que d’ordinaire, elle se sentait juste comme une grosse looseuse. Le regard un peu admiratif que Belle portait sur elle depuis toujours la nourrissait d’un sentiment de puissance très agréable. Pourtant Belle était de loin la plus jolie des deux. Heureusement, avec un nom aussi bête.

-Tu permets que je jette un œil ? demanda-t-elle sans s’arrêter en entrant dans une boutique de lingerie un peu miteux mais qui vendait des trucs souvent plus originaux (et chers) que les chaînes type Etam, Undiz, etcetera.

En farfouillant dans les cintres, elle regardait régulièrement Belle en extirpant un soutien-gorge qui lui irait bien avec un œil inquisiteur.
-Est-ce que ça plairait à Hellbones ça ? Tu devrais essayer, pour qu’il fasse des travaux dans ta librairie. Tu pourrais organiser des dédicaces avec des auteurs dans une jolie petite salle…

A chaque fois qu’elles faisaient du shopping, Ariane regardait toujours beaucoup pour Belle et avait tendance à lui ne faire pas mal de cadeaux pour se dédommager d’être plus riche sans rien branler.

-Alors, qui c’est qui t’a encore fait grossir les seins comme ça ? Depuis quand t’as des tranches pareilles ? T’as arrêté ton régime ?

_________________



hear me roar.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN

ღ Colombes envoyées : 222
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : Dans la poussière d'une vieille bibliothèque.



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who run the world ? | avec Belle & Ariane   Sam 9 Juil - 18:18

Belle rit avec son amie.

Non, effectivement, elle ne le connaissait pas. Et lorsqu'elle y pensait, elle se demanda s'il y en avait bien un. Imaginer Ariane entrer dans un sex-shop et passer un petit rideau rouge donnant sur une salle tamisée où se mêlent long soupires et enroulement des corps tout suants étaient une image dont elle se serait sans doute très bien passé. Belle ignorait bien si Ariane s'amusait vraiment dans ce genre de chose ou pas. Parfois, elle l'écoutait d'une oreille perplexe et imaginait ses aventures. C'était à la fois très malsain et terriblement fascinant. Les orgies sur du velours reouge n'était pas vraiment une chose qui lui donnait envie. Mais, son imaginaire esthétisait et romançait les histoires d'Ariane, leur donnant une dimension de petits contes érotiques assez plaisants, finalement, à écouter. Belle songeait parfois à écrire sur ce que lui racontait sa meilleure amie. Elle craignait toutefois que quelqu'un le découvre - Archibald adorait farfouiller dans ses papiers pour trouver la moindre trace d'une nouvelle histoire - et qu'Ariane ne pâtit. Elle n'avait guère bonne réputation, Belle le savait. Mais, la libraire ne voulait pas en être l'un des causes. Bien au contraire, défendait-elle son amie avec une véhémence rare contre les idées que certaines personnes se faisaient d'elle. Peut-être Belle avait-elle tort. Mais, au moins, elle lançait le défi de découvrir Ariane dans ses facettes les plus sensibles.

Tenant d'une main la sangle de son sac, Belle marcha près d'Ariane et continua à plaisanter et rire avec elle. Comme son amie, ses yeux languissait devant certaines vitrines. Particulièrement devant les nouvelles jupes de cet été. Les short, les débardeurs un peu transparent, fleuris, tout plein de fruit imprimés. C'était coloré, pétillant et joli. Elle songea qu'elle voulait s'offrir une veste en jean. Cependant, la chaleur de cette journée de juillet l'en dissuada. Il lui fallait des ballerines. Et un maillot. Elle connaissait un petit coin isolé, près ds côtes de la ville et où il n'y avait jamais personne. Une jolie petite crique, entouré de grandes falaise et où il fallait randonner tout le long des rochers de calcaire avant de trouver le sentier de terre qui menait sur ce bout de place tranquille. On y entendait les oiseaux et dans l'eau, on rencontrait des poissons colorés qui n'avaient pas peur de passer entre les jambes des nageurs. Elle se promettait qu'elle irait un jour avec Ariane. Belle lui avait plusieurs fois proposé mais, il semblait que le destin s'abattait sur Ariane qui trouvait toujours l'excuse pour éviter une ou deux heures de marche entre les fougères.

Discutant et songeant dans leur petite balade, Belle releva les yeux sur la boutique de lingerie que son amie lu montra. Belle n'avait guère besoin de se renouveler mais, faire les boutiques avec Ariane, c'était nécessairement passer par la lingerie. Belle collectionnait les petites attentions d'Ariane qu'elle ne portait, bien souvent, presque jamais. Belle préférait la sobriété et ne faisait que rarement dans l'originalité. Puisqu'elle se retrouvait toujours nue, puisque ces messieurs adoraient péter les agrafes ou les bretelles comme des sauvages - et elle aussi, Belle ne cultivait l'intention d'acheter uniquement que pour remplacer ou pour les grandes occasions. Elle ralentit alors le pas et eut un bref regard sur les bouts de tissu en vitrine. Haussant des épaules, elle suivit Ariane.

Aller !

En entrant, Belle se sépara bien vite de son ami. La boutique était toute petite et n'avait que deux rangées de rayon. Une salle, au fond du magasin, était accessible par des escaliers. Belle alla glisser sa mains entre les rayonnage après avoir salué d'un joyeux "Bonjour !" le propriétaire de la boutique.

Il y avait de tout et si Belle avait bien tout vu en promenant dans les ruelle familière d'Ariane, elle se laissait toujours un peu plus surprendre. Elle attrapa un push-up blanc et rit. C'était un épais matelas de coton et, tout en pouffant, elle pinçait le rembourrage. Elle le leva vers Ariane.

Regarde-ça ! Il me faut un nouveau coussin. Tu crois que ça ferait l'affaire ? Elle rit et reposa le produit en rayon.

Un rapide coup d'oeil vers une vendeuse lui faisait dire qu'on n'appréciait guère ses remarques. Belle n'avait jamais aimé se faire remarquer. Toutefois, elle se sentait toujours étrangement à l'aise avec son amie et ne faisait plus fi de ses extravagance. Elle pouvait se permettre d'être immature, de parler fort, de rire à gorge déployée et de dire les choses tout haut. Avec Ariane, Belle abandonnait sa timidité.

Comme son sac glissa de son épaule, elle le remonta sur l'autre bras. En fouillant - bien plus vite qu'Ariane puisqu'elle n'avait pas l’intention, ni l'envie de dépenser en lingerie - elle se retrouva dans le même rayons que son amie. Toutes les deux continuaient à fouiller. Belle glissait sa main entre quelques articles pour mieux les voir et se permettait parfois de drôles de commentaires lorsqu'elle se sentait surprise. Elle se posait souvent la question de savoir quel genre de personne peut porter quel type de sous-vêtement. Elle se posait la question sans jugement, ni mépris. Avec la plus grande sincérité du monde. Alors, parfois, elle sortait un petit string, le montrait à Ariane et commentait.

Lorsqu'elle reposa et qu'elle entendit le nom de Hellbones de la bouche d'Ariane, soudain, elle n'était plus du tout invincible. Elle regarda discrètement une vendeuse et songea à la discrétion que le directeur lui avait imposé sur ce qu'il s'était passé. Belle lui fit signe de parler moins fort en grimaçant. Elle approcha d'elle et attrapa le soutien-gorge en riant légèrement. Sa voix se fit plus basse.

Tu parles. Je suis sûre qu'il doit être du genre super sobre, 30 ans de mariage en missionnaire, soutien-gorge noir en petite dentelle toute fine... Rit-elle, d'abord.

Belle parlait sans savoir. Elle n'avait toujours que quelques rapides souvenirs du gala. Et toujours aucun de sa nuit passé avec lui. Elle se calma et pris une voix plus sérieuse et lointaine. Elle ne savait pas ce qui lui plaisait et même si, en sortant de chez lui, elle s'était sentie prête à tenter la chose, aujourd'hui, elle commençait à comprendre que Dante n'avait guère envie d'elle. Avec ou sans soutien-gorge. Seul l'alcool avait dû jouer dans cette étrange rencontre.

Ce serait le rêve, remarque... Faire venir des auteurs d'ailleurs dans nôtre librairie ! Faudrait que j'essaie d'en tirer un mot à mon patron. Elle eut un temps de silence où elle regarda profondément Ariane. Hésitante, elle éclata soudain dans une moue interrogative. J'ai besoin de tes conseils, d'ailleurs ! Pour Hellbones... La semaine dernière, j'ai reçu des fleurs. Toutes bleues, qui sentaient très bons et toutes emballées. Et avec, un mot d'excuse de la part des "Entreprises Empire"... Je pourrais me dire que c'est vraiment des entreprises Empire qui les envoie. Mais... J'ai du mal à croire que ça a été envoyé pour la librairie. Je veux dire... On n'envoie pas des fleurs à une entreprise ! S'il voulait vraiment s'excuser, il se serait excusé auprès du patron. D'Archibald ! Et il n'aurait pas envoyé de fleur...

Belle releva les yeux sur elle. Elle avait continué à faire semblant de fouiller et parlait sur un ton très bas. Finalement, elle soupira. Expliquer la situation était atrocement compliquée. Pas qu'Ariane ne comprendrait pas. Ou ne saurait lui dire s'il y a une chance ou non. Mais, plutôt, Belle se sentait idiote d'espérer quelque chose avec ce genre d'homme. Elle n'arrivait pas à le cerner. Elle n'arrivait pas à comprendre ce qu'il cherchait.

En fait... Laisse tomber. Je me fais des films. De toute façon, c'est pas mon genre... Elle mentait, Ariane le saurait et Belle savait qu'Ariane le saurait. Mais, quelque part, c'était garder sa fierté pour elle.

Soudain, elle se redressa.

Quoi ? Elle se regarda la poitrine, les hanches. Tu trouves que j'ai grossi ? Vraiment ?

Belle laissa exploser sa surprise. Elle n'avait pas plus mangé que d'habitude, songe-t-elle. Tout du moins, le pensait-elle. Elle avat deux fois craqué devant une série télévisé. Est-ce que c'était les sucettes ? Elle fumait un peu moins, depuis qu'elle avait rencontré le docteur. C'était vraiment ça ? Ou bien Ariane se moquait elle ? Belle recula vers un grand miroir et se regarda à travers.

Je ferais jamais de régime... Elle se voyait soudain bien plus grosse qu'elle ne l'était. Mais... Je me mettrais peut-être au sport.

Ariane aussi avait pris. Du cul, surtout. Belle trouvait que ça lui allait bien mais, elle aurait aimé avoir la méchanceté de lui faire remarquer ses hanches. Cependant, elle n'osa pas et se contenta de soulever un peu son débardeur au-dessus de son nombril pour mieux constater.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ariane Below
MEMBRE

ღ Colombes envoyées : 29
Date d'inscription : 07/05/2016



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Who run the world ? | avec Belle & Ariane   Mer 20 Juil - 2:31

Pudiquement, Ariane ne s’arrêta pas de fouiller les rayonnages d’une main distraite en écoutant attentivement les divagations de Belle qui en avait plus gros sur le cœur qu’elle le pensait. Subitement, elle se sentit coupable d’avoir repoussé ce rendez-vous mille fois. Il lui semblait toujours abuser de la gentillesse de Belle pour se faire pardonner ses absences, ses reculs et ses comportements désobligeants. Il était pourtant évident que ses aventures avec un de plus riches salauds de la ville allait la travailler. Même si Belle ne se livrait pas (encore) sur ses états d’âmes et ses blessures égocentriques, il suffisait de l’écouter bavarder pour comprendre.
Ariane enviait le visage lisse de poupée qu’avait Belle. Quel miracle de s’appeler Belle et de bien le porter… Mais derrière ce joli masque, elle savait qu’il y avait une vraie polissonne. Le silence mi-amusé mi-gêné qui suivait quasiment toujours les réflexions d’Ariane sur des clubs qui n’existent pas ou sur des amants dont elle invente la moitié était souvent à mourir de rire. Oh oui…de l’autre côté de ses beaux yeux, Belle imaginait des choses horribles. Ariane le savait et ne démentait pas spontanément. Se rendait-elle compte que son air candide et ses réflexions un peu outrées sur la grosseur des soutien-gorge lui conférait une dimension encore plus obscène ?

Quoi qu’il en soit, Ariane se précipita sur ce dernier sujet, sans tabou.

-Bah tu grossis comme toutes les caissières…tu finis vite par avoir les seins plus lourds, à porter des charges toute la journée, le cul vissé sur une chaise. Mais ça te va bien, relaxe. Moi aussi j’ai pris du cul à force de bouffer des doritos au beurre de cacahuète.

D’abord partie pour une séance amusante à essayer des tenues affriolantes avec Belle, Ariane se senti brusquement trop coupable pour de telles futilités. Comme toutes les filles de bourgeois, elle avait toujours de la super lingerie. Elle avait d’ailleurs toujours tout ce qu’elle voulait, jusqu’à un certain point. Récemment, un appel de son père la menaçait de lui couper les vivres si elle ne retournait pas chez le psy et si elle ne cherchait pas un stage pour compléter sa formation. Elle se concentra sur sa médiocrité à être une bonne amie pour Belle. Inutile de cumuler les sentiments de loose.
Du même mouvement qu’elle était entrée, elle se dirigea nonchalamment vers la sortie, au rythme de la musique douce que diffusait les enceintes de la boutique.

-Je ne sais pas…on dirait un peu le genre de peau de vache à t’envoyer des fleurs qui ont une signification non ? Genre « je t’ai envoyé des myosoytis car le symbole de cette fleur est la fin de notre plan cul pour toujours. » Enfin moi j’sais pas, hein. Il n’a pas l’air bizarre ton type, il a juste voulu tes fesses et puis après fini. Un vieux qui kiffe la chair fraîche, quoi.

Ce serait quand même trop bête que Belle soit déjà tombé amoureuse.
Ariane ne connaissait pas bien Dante. Ses parents l’avaient déjà rencontré pas mal de fois dans des évènements du style réunions de fin d’année prout prout en l’honneur de la commune.

-C’est logique, nan ? Pourquoi tu te poses toutes ces questions, t’es amoureuse ou quoi ?

Elle alluma une cigarette en franchissant le seuil et manqua de se tordre la cheville en chutant de ses talons. Quand venait ce genre de conversation, Ariane prenait toujours un accent blasé, avec des -han à la fin de ses phrases et avait l’air beaucoup plus pute que d’habitude, avec bienveillance. A chaque fumée recrachée, la moitié de son visage grimaçait.

-M’enfin il aurait pu t’offrir des trucs un peu plus fun que des vieilles fleurs moisies…le radin putain…J'hallucine. Aller c’est parti pour les toges médiévales.

_________________



hear me roar.
Revenir en haut Aller en bas


ღ Contenu sponsorisé ღ





MessageSujet: Re: Who run the world ? | avec Belle & Ariane   

Revenir en haut Aller en bas
 
Who run the world ? | avec Belle & Ariane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée karaoké avec la belle et la bête ! [Fe]
» Soirée avec Sa belle Mère { Luna }
» Nouveauté Forge World
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» Perfect World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Magic of Believing :: Storybrooke & cie :: Centre-ville-